avatar
Arrivé(e) le : 07/06/2016
Posts : 1126
Avatar : michiel huisman
Crédits : masayume (avatar)

ADMINISTRATION
Voir le profil de l'utilisateur http://slashlove.forumactif.org/t949-h-apollinaire

(h) apollinaire
Ven 27 Jan - 18:22


apollinaire
35 ans - san zeno - marié - michiel huisman

#oursonitalien #voyageur #littérairedanslecoeur #grandfrère #poète

le contacter

je suis plutôt...
rêveur - idéaliste - aventurier - libre - passionné - curieux - philanthrope - coeur tendre - sec - froid - observateur - patient - maniaque du contrôle - romantique - beau parleur - impulsif - irréfléchi - attentionné - utopiste

Yeux : bleus gris Profession : professeur de littérature et civilisations étrangères
Cheveux : bruns Alcool : trop souvent
Mensurations : 1m85, 80kg, normalTabac : tolère la fumée
Style : classique, rétroAlimentation : mange de tout, allergique aux fraises
Origines : européennesPéchés mignons : les lasagnes - le vert
Sexualité : hétérosexuelPetits plus : tatouages
Musiques
1. Amsterdam, Jacques Brel
2. Blackbird, The Beatles
3. Les quatre saisons, Vivaldi
4. Don't wanna know, Maroon 5
5. Rockabye, Clean Bandit
Films
1. La vie est belle, Roberto Benigni
2. Forrest Gump, Robert Zemeckis
3. Dirty Dancing, Emile Ardolino
4. Intouchables, Olivier Nakache, Éric Toledano
5. Le Roi Lion, Disney
Livres
1. Alcools, Guillaume Apollinaire
2. Nana, Emile Zola
3. Le Guépard, Giuseppe Tomasi di Lampedusa
4. Harry Potter, J.K. Rowling
5. Les raisins de la colère, John Steinbeck
Passions diverses
1. La lecture
2. Le théâtre
3. Le vin
4. L'écriture
5. La cuisine
à propos de moi

Quel est votre meilleur souvenir ? Ne serait-ce pas cliché de dire qu'il s'agit de la naissance de mon fils ? Ce grand garçon, aujourd'hui, a fait le bonheur d'un homme comme moi, il y a bientôt quatorze ans. C'est parfaitement cliché, ce jour a bouleversé ma vie, mes projets. L'erreur est devenue bonheur. Être père, ça vous transforme réellement. Et ce jour-là, j'ai oublié les merveilles que j'ai vu dans le monde. La plus belle chose au monde, je la tenais entre mes bras, la larme à l’œil, le sourire accroché aux lèvres. Ce souvenir, il vaut plus que mille photos.

Votre plus grand rêve ? J'hésite, sincèrement. Je rêve de voyager et de voir le monde sous toutes ses coutures. Je rêve de partager avec les peuples. Mais avant tout, je rêve d'être épanoui dans la vie que je me construis, fonder cette famille que j'ai longtemps imaginé. Alors, entre le voyage et la famille, je ne saurais lequel choisir. Sinon, je rêve d'être président, même d'une petite association, pour pouvoir contrôler. Mauvais rêve, je le sais.

Avez-vous des peurs ou des phobies ? Pas vraiment, rien d'apparent finalement. Je pense qu'on a tous peur de quelque chose. Je ne suis pas à l'aise en présence des clowns, des canards ou encore des fraises (faute à mon allergie, sans doute). Mais je n'ai pas de peur m'empêchant de vivre, sauf peut-être celle de finir seul. Faut dire que la solitude n'est pas plaisante pour tout le monde.

Êtes-vous plutôt sportif(ve) ? Pour me maintenir en forme physiquement, je fais du jogging. Je cours trois fois par semaine. Pour me détendre, m'époumoner. C'est simplement pour libérer mon esprit trop occupé, me sentir libre et simplement courir. Pour l'adrénaline, les sports extrêmes m'attirent et me permettent de ressentir cette forte sensation. Ces sports, ils font battre mon cœur plus fort, avec puissance.

Quel événement de votre vie vous a le plus marqué(e) ? Je pense que ça doit être, encore une fois, la naissance de mon fils. Ou mon premier voyage en France. Vous savez, ce pays a un intérêt particulier, je le trouve particulièrement beau et attirant. Et la langue française est sans doute une des plus belles que j'ai pu apprendre. Alors, oui. Ce premier voyage, alors que je n'avais que dix-huit ans a marqué ma vie. Et j'y retourne aussi souvent que ma vie le permet.

Pourquoi avez-vous choisi la profession que vous exercez actuellement ? Je ne m'étais pas destiné à l'enseignement. Je voulais voyager, profiter de cette vie. Pourtant, il me fallait bien me poser, trouver la stabilité. J'ai fait des études qui me plaisaient, jusqu'à un doctorat brillamment réussi sans trop d'effort. Réussite coupable que je n'aurais sans doute pas pu avoir sans la passion. C'est l'un des membres du jury qui m'a proposé d'enseigner. J'étais passionné, doué des mots et des gestes. Ce beau parleur qui savait charger le monde en quelques phrases. Il m'avait aidé à trouver ce métier qui me plait. J'aime me donner en spectacle devant mes élèves, devant des yeux ébahis de découvrir l'ailleurs. Avec mes élèves, je provoque le rire, le débat, la surprise. Et c'est ce qui me plait. Je fais cours comme je récite mon théâtre.

Et si vous étiez un animal ? Certainement un animal voyageur, peu m'importe s'il vient de l'eau, de l'air ou de la terre. Un animal qui bouge, qui change de milieu au fil des saisons. Comme moi, voyageur et aventurier en quelque sorte.

Depuis quand êtes-vous à Vérone ? Depuis toujours. Ma famille a toujours vécu dans cette ville, du plus loin que l'on puisse remonte. De l'Italie pure coule dans mes veines et Vérone a toujours été ma ville d'attache.

Quel est, selon vous, votre plus grande qualité ? Mon côté passionné par ce que je fais, sans doute. Je vis passion, je dors passion. Je mets dans la passion dans tout ce que j'entreprends. Je me donne réellement pour ce que j'aime, pour ce que je veux réussir à faire. Il y a de l'ambition dans cette passion, une ambition parfois dévorante.

Et votre pire défaut ? Mon impulsivité sans aucun doute. Je me laisse emporter si facilement par mes émotions. La colère me pousse à lever le poing, à hurler, à détruire. La tristesse me pousse dans le renfermement, dans la déprime. La joie lui donne parfois trop d'énergie. Il peut y avoir quelque chose d’excessif chez moi. Si je me contrôle le plus souvent, je peux me laisser facilement exploser.

Que pensez-vous de votre famille ? J'ai grandi dans une grande famille, relativement unie et soudée. J'ai veillé comme un aîné sur mes frères et sœurs. Ils ont été des piliers pour moi et le sont encore aujourd'hui. Je suis aussi proche d'eux que je peux m'en éloigner. Parfois trop protecteur avec eux, le grand-frère un peu chiant qui surveille sans doute trop. Mais que voulez-vous ? Je me dois de veiller sur eux. Mes parents nous ont tellement donné que je veux prendre le relais, maintenant que tout le monde a quitté le nid familial. Et eux, mes parents, je dois dire que je ne pourrais jamais assez les remercier pour l'amour qu'ils ont eu malgré leur point de vue trop conservateur, trop à principe. Ils nous ont transmis tout ce qui leur semblait bon.  

Que pensez-vous des rencontres sur internet ? Il paraît qu'il faut vivre avec son temps, alors pourquoi pas ? Qui ne tente rien n'a rien. Je tente cette expérience pour découvrir autre chose, je crois qu'il est temps maintenant.

Et sinon, les réseaux sociaux, ça vous branche ? C'est très utile pour suivre le monde. Et surveiller mes proches également. Alors, j'y suis, je suis. Je regarde souvent, d'un œil attentif sans pour autant être particulièrement actif. Instagram me permet de partager mes photos de voyage, de ce qu'il se passe dans ma vie. Facebook me permet de discuter, le plus souvent, ou de publier des informations sur les cours que je fais, les représentations théâtrales que je donne. Et Twitter, je n'y suis que figurant.

Que regardez-vous en premier chez un homme/une femme ? Tout dépend de sa position face à moi. De face, je regarderais ses yeux. Si elle est de dos, évidemment, je regarderais sa chute de rein.

Quelle est votre premier rendez-vous idéal ? Il n'en existe pas de précis. Un dîner au restaurant, une discussion autour d'un verre de vin, une soirée au théâtre. Peu m'importe tant qu'il est possible de partager.

vous & moi

Je veux simplement changer de vie, recommencer à zéro. Je veux trouver la femme de ma vie, sans doute. Je veux avoir la chance de connaître celle qui changera tout. Je veux croire qu'il existe quelque part l'âme sœur, même si cela paraît utopiste. Je veux briser ce mariage qui m'empoisonne, profiter d'une seconde jeunesse. Alors qui que tu sois, tu feras peut-être mon bonheur.
avatar
Arrivé(e) le : 22/06/2016
Posts : 301
Avatar : /LOVE
Crédits : by killer from a gang

ASSISTANT EN LIGNE
Voir le profil de l'utilisateur

Re: (h) apollinaire
Sam 28 Jan - 21:57


Profil certifié conforme à la charte de l'assistant amoureux /LOVE.
Mise en ligne officielle : 29/01/17

Désormais, vous avez accès à la fonctionnalité "messagerie en ligne". Que diriez-vous de commencer à discuter avec d'autres membres ? N'hésitez pas à actualiser régulièrement votre profil, plus il sera renseigné et plus vous attirerez l’œil.
(h) apollinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» 04.Pastiche d'Alcools d'Apollinaire par Maxime Brooks
» Guillaume APOLLINAIRE/Les Onze Mille Verges
» « La haut le vent tordait ses cheveux déroulés », Apollinaire, « La Loreley » - [Lorelei et Elada]
» Dante William Baudelaire ♦ " Il est grand temps de rallumer les étoiles. " - Guillaume Apollinaire.
» Les n'amis (et ennemis) d'Apollinaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: L'entrée à Vérone :: /LOVE : profils & discussions :: Les profils validés-
Sauter vers: