avatar

Invité

hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Mar 21 Juin - 19:06


hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ?
Hawa & Fran

Fran fouillait frénétiquement dans toute la maison pour être capable de mettre la main sur ses clés. S'il avait fallu décrire l'état de la chambre de la jeune femme en quelques mots, la liste suivante ferait l'affaire : capharnaüm sans nom, rangement inexistant. Enfin toute représentation de foutoir passerait pour décrire la chambre de Fran. Et alors qu'elle mettait enfin la main sur ses clés, elle attrapa au passage le paquet de marlboro qui traînait sur un coin de bureau. Il n'en restait que quelques unes mais Fran n'était pas une grosse fumeuse et cela lui serait amplement suffisant pour l'après-midi. Elle enfila sa paire de vans favorite qui comptait plus de trou que de tissu pour compléter sa tenue composait d'un jeans ample déchiré et d'un caraco noir. Elle posa une capeline sur sa tête, monta le tote-bag sur son épaule et décida qu'il était temps qu'elle se mette en route. Elle n'avait pas vraiment de but, d'endroit où elle voulait être en particulier ce samedi après-midi, mais elle avait besoin de mettre un pied dehors. Elle claqua la porte tout en glissant son livre du moment dans son sac en toile et elle ferma à double tour. Elle décida un peu au hasard qu'elle se poserait bien dans le parc pour lire tranquillement son livre. Elle en prit donc tranquillement la direction à pied. Fait plutôt rare pour quelqu'un travaillant toute la journée parmi les bolides, Fran n'était pas une grande fan de conduite, préférant la marche, ou le skate-board à la limite comme moyen de déplacement. Dans le parc, elle chercha un petit espace vert à l'abri des regards, à l'écart, histoire d'être un peu seule avec elle-même. Il lui était arrivé quelque chose de peu commun dernièrement et elle faisait de son mieux pour contenter sa famille, bien qu'à son avis son père soit aller beaucoup trop loin dans sa prise de décision quand il l'avait fiancé à Luca sans même lui demander son avis. Sur le papier, ça n'avait rien de dérangeant, l'alchimie sexuelle les liant étant bien là... Mais ils n'avaient jamais développé de sentiment amoureux l'un envers l'autre. Et l'idée de devoir se marier ensemble par obligation avait coupé court à toute possibilité : il était tout les deux bien trop têtu.

Et alors qu'elle pensait avoir trouvé son petit coin de paradis pour lire tranquillement et flâner tout l'après-midi, son cœur manqua un battement. Elle ne l'a reconnu pas tout de suite, après tout elles ne s'étaient pas vu énormément ses dernières années, encore moins adressé la parole. Pourtant, c'était bien elle, Hawa Sorabella, de retour à Vérone juste sous ses yeux. Elle hésita quelques minutes, l'observant de loin. Bien qu'elle ait changé, Hawa restait toujours aussi belle. Après une réflexion qui dura toute de même plusieurs minutes, Fran se décida à avancer à la rencontre de sa cousine. Un peu gauche puisqu'elle ne savait pas quoi lui dire, elle commença par un bête : « Salut. » et puis, plus froidement qu'elle ne l'aurait voulu, elle ajouta : « T'es rentré depuis quand ? » Phrase courte, ton agressif, Fran ne pouvait s'empêcher de se demander pourquoi elle était venu voir Hawa qui semblait ne rien demander à personne et chercher la solitude comme elle avait l'intention de le faire à la base. Elle se détesta quelques secondes avant de se rendre compte qu'en fait, Hawa lui manquait tout simplement.



© Gasmask
avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Jeu 23 Juin - 12:21


On n'oublie jamais notre ville de naissance. Hawa le constata bien assez tôt alors qu'elle arpentait les rues de Vérone. Une après-midi de libre, de détente, alors qu'elle avait passé la matinée à travailler au musée sur la restauration d'une peinture datant de plusieurs siècles. Son travail demandait beaucoup de concentration et d'assiduité, ainsi qu'une grande responsabilité sur une œuvre qui avait traversé les âges. L'erreur n'était pas admise dans ce genre de boulot et Hawa en était bien consciente. Pour la première fois, elle avait réussit à terminer un projet, elle avait enfin obtenu un diplôme, elle n’allait donc pas laisser cette opportunité s’en aller de sitôt et elle était déterminée à conserver cet emploi. En travaillant au musée de Vérone, elle était sûre de rester dans cette ville et de rester auprès des siens. Elle n’avait pas regretté ses années à Zurich mais rien ne valait cette ville qu’était Vérone.

Un après-midi au calme dans le très célèbre parc de l'Arsenale, endroit très prisée par les citadins surtout quand le temps était au rendez-vous. Hawa ne prit pas beaucoup de temps afin de trouver un endroit au calme malgré le monde, la plupart des gens se concentrant dans les endroits déjà occupé. Habillé d’une robe légère de couleur brune, l retira ses sandales pour venir s’installer sur la pelouse, livre à la main, elle se laissa aller dans ce récit de preux chevalier qui l’a transporta dans son monde rien qu’à elle.

Soudain, une voix familière se fit entendre, la brune posa son bouquin et leva les yeux pour constater qu’elle n’avait  pas rêvé. Fran, sa cousine se trouvait juste là devant elle. Elles avaient environ le même âge et elles avaient toujours été proches. Malgré les disputes, elles revenaient toujours l’une vers l’autre mais la dernière en date avait coïncidé avec le départ de Hawa, de ce fait, les deux cousines étaient quelques peu en froid. Hawa serait incapable de vous donner la raison de leur dernière dispute mais elle était déterminée à retrouver cette relation si spéciale.

« Salut !.» Timidement, elle l’invita à la rejoindre sur l’herbe, histoire d’être à l’aise pour discuter car la demoiselle avait bien l’intention d’avancer un peu dans leur rapprochement. Ce qui n’était pas gagné car elle sentit un ton agressif lorsqu’elle lui demande depuis quand elle était entré. « Je pensais que père aurait annoncé la nouvelle, c’est lui qui a insisté pour que je revienne après que….» Elle ne termina pas sa phrase mais Fran devait connaitre la raison. Hawa n’avait pas eu le temps de revoir la famille au complet, trop occupé à régler plusieurs  affaires, que ce soit celles de son époux ou les siennes. Son père avait proposé un dîner, plus tard, lorsqu’elle se sentirait un peu mieux, lorsque le temps aurait fait son travail. Hawa avait accepté, bêtement, ne pensant pas que certaines personnes auraient pu être vexées de ne pas savoir qu’elle était de retour. « Enfin, il avait proposé d’organisé un dîne, il a dit qu’il s’en chargerait mais je suppose que ce n’est pas facile de réunir tout le monde ?»   finit-elle en plaisantant, il faut dire que les Sorabella était une très grande famille. « Sinon, je suis très contente de te revoir, tu m’as beaucoup manqué…J’aurai du aller te voir plus tôt, c’est bête, je ne sais pas pourquoi je ne l’ai pas fait…»  
avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Jeu 23 Juin - 18:25


hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ?
Hawa & Fran

Depuis qu'elle avait aperçu Hawa, elle tripotait nerveusement l'énorme bague de fiancaille à son doigt, mal à l'aise. Comparé à la finisse de ses doigts, le bijou était totalement démesuré. Evidemment qu'elle aurait pu ne pas la porter cette bague, après tout, elle n'était si avec Luca, ni en présence de sa famille. Mais elle était terrifiée à l'idée de la perdre. Tant et si bien que le seul moment où la bague quittait son doigt c'était lorsqu'elle prenait sa douche. C'était un bien trop beau bijou pour un mariage qui n'aurait pas lieu. Elle reporta son attention sur sa cousine. Elle semblait avoir perdu du poids, les traits de son visage était fin et fatigué, et Fran avait du mal à imaginer la peine que sa cousine devait ressentir maintenant qu'elle était veuve. Bien sûr, si elles avaient été en bon terme, Fran aurait sans doute prit un avion pour Zurich à la minute où elle l'avait apprit, mais elles n'étaient pas en bon terme. La dispute datait de tellement longtemps que l'une comme l'autre avait oublié cette histoire. Mais il restait dans le cœur de Fran une certaine rancoeur envers sa cousine qui avait quitté l'Italie, sa famille, sa patrie, pour un homme.  

Néanmoins, Fran n'était pas un monstre, et elle s'était faite la promesse solennelle qu'elle serait toujours présente pour sa famille, dans les bons moments, comme dans l'adversité. Et c'était l'adversité que vivait Hawa. « Je te présente mes condoléances pour Marzio. » Et elle était parfaitement sincère. Elle ne pouvait que compatir à la douleur que devait ressentir Hawa. Mais elle sentit aussi qu'elle était impuissante face à la peine d'Hawa, et au plus profond d'elle, elle sentit que son cœur se brisait à l'idée de ne pouvoir rien faire. Elle aurait dû être en colère, mais elle ne l'était plus. Depuis longtemps. Elle avait juste gardé dans un coin de sa tête cette histoire qu'elle avait vécu comme une trahison. « Peut-être l'a-t-il dit au mien, qui n'a pas eu le temps de me transmettre l'info. » Qu'en aurait-elle fait de toute façon ? La retour d'Hawa avait pour elle un goût amer car elle ne retrouverait pas tout de suite la complicité qui les avait lié dans le passé. Après quelques secondes de réflexion, Fran décida finalement de s’asseoir, gardant une distance raisonnable entre elle et sa cousine. « La famille... tu sais depuis que tu es parti j'ai l'impression que cette famille part de plus en plus en couilles. » Et c'était vrai, il semblait ne pas y avoir un seul cousin ou cousine capable de respecter à la lettre les choix imposer par ses parents. Chacun à leur manière refutait l'autorité. Mais c'était sans doute dû au fait qu'ils avaient tous passé la majorité et avait enfin le droit de faire des choix pour eux. « Oh Hawa... Toi comme moi on sait très bien pourquoi tu ne l'as pas fait. Tu sais très bien comment je t'aurais accueilli si tu t'étaisn pointé comme une fleur sur le pas de ma porte. » Avec un peu de chance, elle lui aurait certainement claqué la porte au nez. « Tu m'as manqué aussi. » avoua-t-elle, un peu à contre-coeur bien que ça soit l'entière vérité encore une fois. « Je t'en ai énormément voulu, pendant longtemps. C'est un sentiment différent maintenant. J'me suis habituée à ton absence. » Elle n'avait pas voulu le dire comme ça, cela semblait méchant et ce n'était pas ce qu'elle avait réellement voulu dire. Elle avait apprit à vivre sans pouvoir se confier à Hawa, voilà.



© Gasmask
avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Mar 28 Juin - 15:45


Elle sentit un léger frisson lorsque sa cousine lui présenta ses condoléances, Marzio, elle n’avait plus entendu ce prénom depuis quelques semaines déjà et elle revoyait le visage de son bien-aimé comme un flash. Hawa essayait de ne plus y penser mais elle savait que le temps n’avait pas encore fait son travail, il était encore trop tôt. Elle la remercia tout simplement, pour ses mots, pour ce petit réconfort qui faisait du bien à son cœur.  « Merci» Elle avait bien senti que Fran était sincère dans ses paroles, elle aurait aimé l’avoir eu à ses côtés au moment opportun, elle aurait voulu pouvoir lui téléphoner mais elle n’avait pas pu. Une fierté mal placé l’avait privé de tout contact avec sa cousine. Chose qu’elle regrettait amèrement mais la vie lui laissait une autre chance, enfin, c’est ce qu’elle espérait.

Alors, il semblerait que le retour d’Hawa ne soit pas connu de tous, celle-ci s’en voulait de ne pas avoir fait elle-même les démarches mais elle n’avait tout simplement pas la tête à s’occuper de ça. Trop occupé à oublier, à se trouver des occupations, son job au musée en faisait partie. Fran ajouta que la famille semblait se disperser, il faut dire que tous devenaient adultes et l’emprise des parents devenait de moins en moins forte. Hawa avait quelques nouvelles de la famille via son cousin, Jago, beaucoup de chose s’était passé durant son absence, elle allait devoir rattraper tout ce retard pour éviter d’être en retrait.  « Je vois, papa a dit qu’il ferait le nécessaire de ce côté-là, j’avoue que je l’ai laissé faire…» Comme tout le reste, elle avait laissé le paternel s’occuper de ses affaires depuis la perte de son mari, c’était plus pratique de pouvoir se reposer sur un autre.  « La famille…oui, j’ai eu quelques échos depuis Zurich, faut dire qu’on a tous bien grandit !»

Fran avait absolument raison, elles savaient toutes deux pourquoi Hawa n’avait pas été la trouver directement, sa cousine avait un tempérament de feu, elle lui aurait sans doute claqué au nez. Hawa lui sourit, oui, elle savait comment elle aurait accueilli, en six ans, Fran ne pouvait pas avoir autant changé. La brune n’avait pas eu envie de la brusquer, alors elle avait décidé d’attendre mais la providence en avait décidé autrement, c’était aujourd’hui, dans ce parc qu’elles allaient se revoir. Hawa fut ravie d’entendre qu’elle lui avait manqué aussi, même si elle sentait une petite pointe de fierté dans ses paroles. Toutefois, ce qu’elle ajouta après lui fendit le cœur, elle s’était habituée à son absence. En y repensant, elle ne pouvait pas vraiment lui en vouloir de ressentir cela, c’était tout naturel de vivre sa vie et de ne pas ou plus pense à une personne à des centaines de kilomètres de vous. C’était Hawa qui avait décidé de partir, elle connaissait les conséquences, elle savait qu’elle serait loin des Sorabella mais au fond, c’est ce qu’elle voulait, non ? Elle s’était toujours mis la pression, elle avait toujours pensé que le fait d’être une Sorabella était un poids sur ses épaules, elle ne serait jamais assez bien.  « Je te comprends que tu m’en ait voulu,  je suis partie loin de tous, loin de toi mais je compte bien me rattraper maintenant. Tu sais, Vérone c’est ma maison, je n’ai plus l’intention de la quitter… » Elle n’avait plus envie d’aller ailleurs, rien ne pouvait remplacer cette ville. Recommencer à zéro ici et nulle part ailleurs était son défi numéro un.  « Fran, je suis consciente que je ne pourrai pas récupérer ce que j’avais avant, mais je suis prête à retrouver ce qu’on partageait, du moins, un début de relation. Je n’abandonnerais pas cette fois-ci, je ne t'abandonnerai pas, tu pourras toujours compter sur moi !» C’était connu chez les Sorabella, Hawa ne terminait jamais rien, sa vie était remplie de projet inachevé. Elle se posait trop de question, elle avait peur de l’échec et finissait par lâcher  prise.

avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Ven 8 Juil - 16:23


hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ?
Hawa & Fran

Peu de chose avaient le pouvoir de mettre Fran mal à l'aise. La jeune femme étant aussi bien dans sa peau que permis et surtout fière de ce qu'elle était, avait accompli et de sa personnalité. Mais ses retrouvailles avec Hawa lui tordait l'estomac comme jamais. Pas qu'elle ne soit pas contente, non, au fond, une part d'elle était absolument ravie qu'Hawa soit de retour et cela pour de bon. Mais elle n'arrivait pas à se laisser complètement aller comme avant. Elle était perplexe surtout. Comment allaient-elles réussir à retrouver une complicité ? Des années s'étaient écoulées depuis le départ d'Hawa, et malgré de brèves apparitions qui auraient pu soulager les tensions entres elles, les choses étaient compliquées. « Je suis contente si tu as décidé de revenir, et surtout de rester. » Comme toujours, Fran ne l'aurait jamais dit si elle n'avait pas été sincère, elle ne mentait jamais à sa famille. Enfin, normalement. Il n'y avait qu'un sujet qui était un peu tendu : son mariage, mais ils la connaissaient suffisamment pour savoir que ce n'était pas vraiment le genre de Fran de décider de se marier alors qu'elle n'avait parlé à personne de sa relation avec Luca. En même temps, il n'y avait pas de relation alors forcément, c'était un peu compliqué pour en parler.

La présence d'Hawa à Vérone était finalement sans doute une bonne chose, Fran avait juste du mal à l'admettre à voix haute parce qu'elle était fière de la personne qu'elle était venue, de la façon dont elle s'était construite ses dernières années. Et ce n'était malheureusement pas grâce à Hawa. Cette dernière aurait pu avoir une place de choix pour influencer Fran vers ce qui semblerait être "le bon chemin" (autrement dit, pas celui qu'elle empruntait) ; mais elle n'avait pas été là au bon moment. « J'ai toujours su que je pouvais compter sur toi Hawa. » avoua-t-elle à demi mots encore une fois à cause de la rancune. Mais parce qu'elle était énervée contre elle-même aussi. « Personne m'a jamais mit un flingue sur la tempe parce que je voulais t'appeler. J'étais libre de le faire et je l'ai pas fait.» Finalement, leurs petites querelles d'adolescentes lui paraissaient bien futiles aujourd'hui. Fran n'avait pas envie de se disputer avec Hawa, du moins, elle n'en avait plus envie. Elle était un peu perdue dans ce qu'elle attendait maintenant de cette relation. « Mais je ne l'ai pas fait. Toi aussi tu as des raisons d'être en colère contre moi Hawa. » Elle marqua une pause avant d'ajouter : « Tu ne l'es pas ? Pas du tout ? Pas même un tout petit peu ? » Elle ne comprenait pas, Hawa semblait juste vouloir retrouver leur relation, elle n'était pas en colère contre Fran qui n'avait jamais essayé de revenir vers elle. Tout ce qu'elle semblait vouloir s'était retrouver leur relation d'avant. Mais c'était impossible, elles étaient plus vieilles, plus mures, elles avaient changés et évolués. « Je peux pas te promettre que tout sera de nouveau comme avant tu sais. Tu sais déjà que tu m'as manqué. T'es la famille Hawa, tu sais que j'abandonnerais jamais la famille quoi qu'il arrive.» Elle lui adressa peut-être son premier sourire sincère depuis le début de leur conversation. « Je suis plus la même personne, et toi non plus. Mais je vais faire des efforts. Et tu sais quel sacrifice c'est pour moi. » Fran ne faisait jamais d'effort pour les gens. Jamais. C'était contraire à tout ses principes. Elle ne faisait pas semblant, elle n'essayait pas. C'était souvent ou tout noir ou tout blanc avec elle. Elle passa ses mains dans ses cheveux pour les attacher en un chignon brouillon sur le sommet de son crane. Elle replaça la bague de fiancaille à son doigt normalement. Après tout faire des efforts ne voulait pas dire ménager Hawa. Fran n'était pas responsable de la mort de son époux.



© Gasmask
avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Dim 17 Juil - 16:56



Elle avait utilise le "si", elle était contente "si elle avait décider de revenir". Au fond, elle ne pouvait pas lui en vouloir de douter même un peu de ses paroles, Hawa n'étant pas un modèle de stabilité. Elle savait qu'elle devait regagner la confiance des siens, la confiance de Fran en particulier. De toute façon, elle ne voyait pas où elle pourrait aller, Hawa étant trop peureuse pour partir seule s'installer dans une autre ville. La brune se contenta de sourire en guise de réponse, elle saurait lui montrer avec le temps qu'elle avait changé, du moins un peu. Elle était bien décidé à rester à Vérone et puis le paternel était du même avis et ferait tout pour garder sa fille auprès de lui.

Fran avait toujours su qu'elle pouvait compter sur sa cousine, celle-ci était contente d'entendre ses mots sortir de sa bouche. Elle s'était bien rendue compte qu'elle avait eu du mal à lui avouer, sans doute du à son ressentiment causé par cette situation. « Et tu as bien raison.» Elle lui confirmait qu'elle avait bien raison, elle pourrait toujours compter sur elle. Ensuite, elle lui avoua qu'elle avait toute la liberté de la contacter mais qu'elle ne l'avait jamais fait, elle lui demanda aussi si elle ne lui en voulait pas, même un peu. « J'aurai pu aussi te contacter aussi je ne l'ai pas fait. Je ne sais même plus pourquoi nous étions fâchés à cette époque, sans doute pour des broutilles, non ? Oui, j'étais en colère contre toi, mais c'est du passé. Je n'ai plus envie de t'en vouloir, la vie est trop courte pour ça. Tu sais, je me rends comptes qu'il y a des choses plus importantes, comme la famille car quoi qu'il arrive, la famille sera toujours là pour nous.» Depuis la mort de son mari, elle s'étant rendue compte qu'on gaspillait souvent notre énergie pour des futilités. Elle avait été plus qu'infernal avec Marzio, maintenant il était trop  tard pour apprécier leur relation, pour apprécier ce qu'elle avait là devant ses yeux.

Il était évident qu'elles ne pourraient retrouver leur relation d'antan, d'ailleurs Fran fut honnête sur ce côté là mais elle n'abandonnerait pas sa famille. Hawa se réjouissait d'entendre ses paroles, c'était un début, un bon début pour elles deux. « Je suis contente de t'entendre dire cela, je suis sûre qu'on arrivera à retrouver une complicité.» Elle constata un premier sourire sur le visage de sa cousine, ce qui eut pour effet de la faire sourire elle aussi. Fran ajouta qu'elle ferait des efforts, hawa fut surprise d'entendre ce mot "effort" sortir de sa bouche, sa cousine ne faisait jamais d'effort pour les autres, c'était contre ses principes. A croire que leur relation était plus forte qu'elles ne le pensaient. Hawa se permit de la taquiner à ce sujet. « Est-ce bien entendu ce que tu viens de dire ? Il faut croire qu'on a tous bien changé, pas vrai ?»

Hawa ne put s'empêcher d'apercevoir ce gros bijou sur le doigt de sa cousine, une bague de fiançailles ? Cela ne pouvait être rien d'autre mais c'était confirmer. La brune fut quelques peu surprises, Fran était la dernière de ses cousines qu'elle voyait fiancé mais elle était parti si longtemps, que tout était possible. Si c'était le cas, elle était la plus heureuse des cousines et c'est avec bienveillance qu'elle lui demander la confirmation de ses pensées. « Tu n'aurais pas quelques choses à m'annoncer ?» lui dit-elle tout en pointant du doigt la fameuse bague.




avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Ven 29 Juil - 18:56


hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ?
Hawa & Fran

Hawa n'avait pas tord, Fran avait un peu changé durant son absence. Malheureusement, ce n'était pas autant en bien que ce qu’avait l'air de penser sa cousine. Oui Fran allait faire un effort, mais c'était seulement parce qu'elle savait qu'avec la mort de son mari, sa cousine allait avoir besoin d'elle, ainsi que de tout le soutien que sa famille pourrait lui fournir. La perte d'un être cher, surtout un que l'on choisit pour être dans sa vie est quelque chose d’insupportable. Donc ce n'était pas parce qu'elle avait changé qu'elle était d'humeur douce envers Hawa, mais parce que d'un sens, elle le méritait, et elle en avait besoin. Mais depuis son départ, Fran n'était finalement que plus brutale et plus bagarreuse. Mais effectivement,t ces rapports familiaux c’étaient améliorés. Elle avait prit conscience de certaines choses concernant ses parents. Cela ne voulait pas dire qu'elle acceptait tout et n'importe quoi, mais elle tentait au moins d'être plus docile face à ses parents qui avait subi sa révolte en première ligne. En étant plus gentille, et plus à l'écoute (son père aurait tout simplement dit plus mature, m'enfin), elle avait prit conscience que ces parents n'avaient toujours voulu que son bonheur : sauf qu'ils ne prenaient pas la même forme pour eux que pour elle. Après beaucoup de discussion et de dispute, ils avaient fini par comprendre combien Fran était épanoui dans sa vie de petite femme libérée et n'avaient pas cherché à la convaincre de changer de voie. Les choses commençaient seulement à rentrer dans l'ordre quand pour Fran, son père commis l'irréparable : il accepta la demande de mariage arrangé proposé par le père de Luca sans même la consulter avant.

Elle caressa l'énorme bijou d'un air distrait avant de hocher la tête pour confirmer à Hawa qu'effectivement, elle avait beaucoup de chose à lui raconter, même si malheureusement, elle ne pouvait pas lui dire toute la vérité là-dessus. « Oh ça ?» répndit-elle, l'air de rien. Elle approcha sa main d'Hawa, déposant sa paume dans la sienne pour que sa cousine puisse observer le bijou de plus près. Elle avait presque honte que la bague soit aussi si grosse, car ce genre de bijou de princesse dont rêvaient toutes les petites filles, ce n'étaient pas du tut au gout de Fran. Mais jusqu'à ce que Luca et elle décident de rompre leurs fiançailles et futur mariage en bonne et dû forme, elle se devait de la garder au doigt. Elle devait rester fière et accepter de porter un bijou qui n'était absolument pas représentatif de sa personnalité. Sauf que personne ne s'en souciait. Pour les Vicentini, ce n'était presque qu'une occasion de plus de faire voir leur marque, bien que depuis leur création, ils étaient devenu si connu dans le monde de la bijouterie de luxe que la publicité ne devait plus être leur priorité depuis longtemps. « Il s'appelle Luca, c'est le fils du directeur de Vicentini Luxury, d'où l'énorme bague.» Elle tenta un peu d'humour, mais elle n'y avait pas vraiment le cœur. Hawa comprendrait-elle d'elle-même que Fran n'avait pas vraiment eut son mot à dire ? Très certainement. Alors elle ajouta : « Luca et moi on s'est rencontré au garage où je travaille, et le premier truc que j'ai failli faire, c'est lui coller mon poing dans la figure. Monsieur ne voulait pas que je touche à sa voiture parce que je suis une fille. Et tu me connais : ça m'a mise hors de moi.» Elle marqua une pause pour reprendre un peu son souffle mais aussi pour rire. Si quelque chose n'avait pas changé chez Fran, c'était bien ça : elle détestait les matchos plus que tout au monde. Surtout qu'ils étaient les premiers à se rendre compte que Fran faisait parfois du bien meilleur boulot que certains de ses confrères masculins. « Heureusement, mon patron est intervenu pour vanter mes mérites et Luca a fini par accepter que je m'occupe de sa voiture.» Nouvelle pause et petit sourire triomphant. « Puis après, il m'a invité à boire un verre, et de fils en aiguilles, nous voilà fiancé.» Elle se garda bien de parler de ce qu'il s'était passé entre ses deux événements ; il ne s'agissait que de partie de jambe en l'air plus folles les une que les autres. Parce que malgré leur absence totale de sentiments l'un envers l'autre, au lit, c'était toujours génial. Vu que l'affectif n'entrait pas en compte, ils n'avaient pas de honte ou de tabou et se sentaient libre de tenter des expériences. « Luca et moi on s'entend à merveille finalement, et c'est ça l'important.» C'était peut-être bidon et inutile, mais Fran n'avait pas pu s'empêcher d'ajouter ça. Elle ne savait pas si elle avait l'air sincère, mais il lui fallait brouiller les pistes. Elle ne mentait pas : elle tournait la vérité à son avantages en omettant quelques "détails" qui faisaient toutes la différence.



© Gasmask
avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Lun 8 Aoû - 14:06




Hawa avait vu juste, sa cousine était bien fiancée et pas à n'importe qui, au fils du directeur Vicentini Luxury, une grande marque de bijou. La demoiselle comprenait maintenant pourquoi la bague était énorme. Elle observa le bijou d’un peu plus près et put en admirer toute sa beauté. Il faut dire que les Vicentini n’étaient pas des amateurs et il fallait s’attendre à ce genre d’anneau de leur part. Hawa se disait que sa cousine n’avait pas eu trop le choix car en toute vérité, cette alliance ne la représentait pas vraiment mais bon, ce n’était qu’un détail, en couple, il fallait savoir faire des concessions. De son côté, Hawa aimait le luxe, c’était quelque chose de bien connu dans la famille, elle adorait toutes ses petites  choses qui apportaient un plus à sa garde robe ou à son intérieur. Elle contempla un petit moment l’anneau avant de libérer la main de sa cousine. Le sourire aux lèvres, elle se permit de prendre Fran dans ses bras un court instant  pour la féliciter. « J’avoue que je suis un peu surprise mais agréablement surprise. Comme je suis contente pour toi !  Et cette bague est magnifique ! Tes parents ont du être ravi d’apprendre cette nouvelle.»

Le paternel devait être ravie de cette union, elle se demandait s’il ne lui avait pas forcé la main, enfin un peu, il faut dire que les mariages d’intérêts étaient fréquent dans la famille. Même Hawa, qui avait pu épouser son copain du lycée, n’a pu obtenir la permission pour la bonne et simple raison qu’il venait d’une bonne famille. A l’écouter raconter leur rencontre, Hawa fut quelque peu rassurer, ils ne s’étaient pas rencontrés à un rendez-vous arrangé par les parents, c’était déjà ça ! Leur rencontre ne laissait rien présager à cette heureuse suite. Luca avait montré un côté peu flatteur de sa personnalité,  il ne voulait pas qu’une fille touche à sa caisse. La réaction de Fran ne se fit pas attendre et son patron l’aida à recadrer l’homme récalcitrant.  « Oh je vois le tableau ! Il a dû être surpris de voir le résultat final, tout le monde sait que tu es douée, bien plus que la majorité des mecs à mon avis ! »  Bon, elle n'était pas une pro en mécanique mais elle connaissait sa cousine et savait qu’elle mettait le meilleur du sien dans ce qu’elle entreprenait. « Comme quoi on ne sait jamais quand on va rencontrer le grand amour, n’est-ce pas ?  »

« Oui, c’est important que tous les deux, vous vous entendiez bien. Et…...Est-ce que…. tu l’aimes ?»   C’était peut-être stupide comme question, les gens vous diraient que la réponse est fatalement oui mais depuis quand l’amour était critère obligatoire pour le mariage ? Cela pouvait être idiot mais certaines personnes se mariaient pour d'autres raisons, tout aussi valable.  Pour Hawa, cette question avait toute son importance, elle avait sans cesse ce besoin d’être rassuré dans ses propres relations et elle avait tendance à transposer ce besoin vers les relations des autres aussi. Elle savait également que c’était une question dangereuse, sa cousin pouvant très mal le prendre mais elle tentait le risque car elle ne voulait qu’une chose : le bonheur de sa couine.

avatar

Invité

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Jeu 8 Sep - 23:26


hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ?
Hawa & Fran

« C'est un peu bizarre pour moi aussi, je dois l'avouer. » Elle eut un petit rire nerveux malgré elle. L'idée était cocasse certes, mais l'issu si évidente que Fran n'était pas trop inquiète. Même si Luca et elle n'avaient pas encore trouvé un moyen pour mettre fin à leur fiançailles, cela arrivait sous peu. Et un plan allait être mit en place. Mais pour l'instant, elle n'avait qu'à faire semblant. Rien de plus facile. « Mes parents sont aux anges. Ils avaient tellement peur que personne ne veuille de moi penses-tu ! » Elle éclata d'un rire franc, elle n'avait aucun mal à parler du fait que ces parents n'étaient pas hyper fans de ses choix de vie. « C'est un vrai soulagement ! » Et Fran n'allait pas se priver d'un nouveau pied de nez au paternel, il l'avait bien cherché après tout ! Elle subissait tout de même ce mariage, bien qu'elle ait fait le choix de s'en amuser et de tourner ça en rébellion.

Est-ce qu'elle l'aimait ? C'était difficile à dire, puisque de toute façon, le cœur de Luca appartenait à une autre. Fran n'était pas le genre de fille à s'amouracher d'un cœur déjà prit. Alors oui, elle avait de l'affection pour Luca, mais de là à dire qu'elle en était amoureuse, c'était un peu gros. Ils s'entendaient bien, pour la simple et bonne raison que finalement, ils se ressemblaient énormément. C'était difficile à voir parfois, mais Fran appréciait Luca pour son franc parler, son côté emmerdeur et bien sûr, le fait qu'il la fasse grimper au rideau. Mais les sentiments amoureux n'étaient jamais entré en jeu. Et même s'ils avaient eut le temps d’apparaître, la contrainte du mariage aurait coupé court à toute possibilité. Aujourd'hui, ils étaient parfaitement en accord avec le fait que ce mariage ne se produirait jamais. Ou qu'en tout cas, aucun "oui" officiel ne serait prononcé. Mais Fran savait qu'elle devait mentir. Elle fit un sourire épanouis à Hawa et en soupirant elle susurra un petit « Oui... » émerveillé. Son regard se perdit dans le vide durant quelques instants et elle ajouta, rêveuse : « Malgré toutes nos différences, on s'accepte l'un l'autre, c'est ce qui fait que finalement, on se ressemble plus que ce qu'il n'y parait. » Elle croyait presque à son discours. Une part de vérité existait bien là dedans, sauf qu'il ne s'agissait réellement que de compréhension et d'acceptation, pas d'amour. « Je pense qu'on sera bien ensemble. » Elle termina son discours avec un petit sourire timide et embrassa l'horizon du regard, optimiste.

Optimiste, elle l'était. Mais pas à propos de son mariage. Seulement sur la façon dont elle allait pouvoir le rendre caduc, impossible, afin de faire chier son père le plus possible. Elle revenait finalement à ses vieux démons, une emmerdeuse finie. « Mais assez parler de moi! Que vas-tu faire maintenant que tu es revenue? » Elle détournait habilement la conversation. En mettant le projecteur sur Hawa, elle n'avait plus besoin de parler d'elle. Et surtout, sa cousine aurait l'impression qu'elle s'intéressait à elle. Comme avant. Et même si Fran était partagé sur le retour d'Hawa, sa question n'était pas totalement hypocrite non plus.



© Gasmask

Re: hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa



hey little babe you're changing, babe are you feeling sore ? + frawa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un joli pissenlit, pissenlit, lit, lit... [FINISHED OH YEAH BABE]
» » Hey, babe ~ [Loran, ♂, Solo] A GARDER
» You left me burning with the embers babe. † Agent Green
» Trybal ‡ SWAG ON YOU BABE.
» It's dinner time babe Հ Jersey

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: Les archives du forum :: Les archives du forum :: Les RPs terminés-
Sauter vers: