avatar
Arrivé(e) le : 29/01/2017
Posts : 73
Avatar : Charlize Theron
Crédits : Andrea

EST EN COUPLE (POUR LE MOMENT)
Voir le profil de l'utilisateur http://slashlove.forumactif.org/t1535-f-ambrosia#17941

Unspoken conversations /andrea
Lun 13 Mar - 19:35




Unspoken conversations.
Illaria & Andrea


Illaria avait pour habitude de rencontrer ses clients à l'extérieur, un endroit que ceux-ci apprécieraient était un plus. Selon elle, cela aidait à se sentir mieux, à se confier, car si la blonde n’était pas psy, cela faisait partit de son métier d'écouter l’autre pour pouvoir mieux le conseiller. Un coach de vie n’était pas simplement là pour vous donner des conseils, non, il était là pour vous donner confiance en soi, de mieux vous accepter, il vous accompagne pour que vous trouviez solutions à vos problèmes en explorant des chemins inconnus.  Illaria avait tout de la femme sûre d'elle, alors on avait rapidement confiance en elle. Toutefois, la véronaise était perpétuellement en train de douter, ces angoisses revenaient sans cesse mais elle savait comment les gérer, du moins en surface. Alors il était surprenant qu'elle se mette à donner des conseils, c'était contradictoire mais c'était peut-être cela la raison de son succès.

Après avoir déposé la petite à l’école, notre maman, qui avait opté pour une tenue décontractée mais chic, retourna chez elle pour ses premiers rendez-vous. La plupart était des habitués, certains n’hésitaient pas à l’appeler dès qu’ils sentaient qu’il perdaient pied. Illaria était accessible, très accessible, cela lui arrive très souvent d’être réveillée à 3h du matin, pour tenter de convaincre ses clients qu’ils y arriveront ou leur donner des conseils divers. La coach adorait son job, ce n'était pas celui de ses rêves, pour autant qu'elle en ait déjà eu un mais elle se sentait épanouie et c'était le plus important.

En début d’après-midi, elle avait rendez-vous avec un jeune garçon, cette rencontre aurait lieu au "Latte", un café assez branché mais très accueillant. C'était la première rencontre, il l'avait appelé au téléphoné il y a quelques jours. Bien qu'elle avait un carnet bien remplie, elle trouvait toujours du temps pour les nouveaux venus. De toute façon, ce n'était qu'une première rencontre, si aucun feeling ne ressortait de ce rendez-vous, il était inutile de continuer, son client devait se sentir à l'aise, si ce n'était pas le cas, elle n'hésitait pas à recommander un de ces collègues.

Arrivée la première, la blonde se permit de commander un thé vert, son nez rivé sur son téléphone, elle attendait patiemment qu'il arrive...

Codage par Emi Burton
avatar
Arrivé(e) le : 30/01/2017
Posts : 743
Avatar : min yoongi.
Crédits : bae. ♡

Re: Unspoken conversations /andrea
Mer 15 Mar - 2:06


il a chié dans la colle.
ou quelque chose comme ça. techniquement ça se rapproche plus de la mort cérébrale ou de la position latérale de sécurité. dans sa tête c'est un boxon genre ali baba et les quarante voleurs - et encore devrait y'en avoir plus d'une centaine là. il est à l'autre bout de la rue. il dévisage le café et il sait plus trop s'il a le courage de se botter le cul pour en avoir le coeur net. elle est belle cette femme, très belle même. c'est pas que ça qui lui a tapé dans l'oeil, et à la réalité c'est tout d'abord un foutu mot qui lui a fait tendre l'oreille. barzagli. alors forcément de suite ça fait qu'un tour, ça tourne les nerfs en pelote et ça rend nerveux. pourrait y'en avoir plein, y'en a sans doute plein d'ailleurs des comme ça à vérone. manuele, c'est pas le seul du coin. manuele, c'est pas un unique qui peut se vanter de sortir de la foule. au contraire. pourtant il l'a fait. et ses pas le mènent déjà à la porte. il garde la poignée entre ses mains, inspire profondément.
il sait pas pourquoi il fait ça, andrea.
c'est un truc qu'on lui a toujours reproché ; pas assez penser avant de se lancer. ça a son charme, ça fait chevalier en quête de reconnaissance, tête brûlée qui aura tout fait pour accomplir ses rêves sans se préoccuper des autres. ça fait aussi grand taré qui se jette dans une maison en flammes sans enfiler une tenue de pompier au préalable. il va le regretter, peut-être. ou se rassurer. faut dire que madame sa femme elle a durant longtemps été victime de ses plaintes, de ses haines les plus futiles. faut divorcer, faut l'envoyer chier, elle sert pas à grand-chose. il en passera des tonnes. parce que maintenant, maintenant, il sait où est à sa place. pas ici, en l'occurrence. c'est le bon moment pour se tirer en courant, pour se cacher sous son écharpe légère et se faire passer pour un roumain qui fait la manche. quoique, avec sa veste il serait pas crédible. ni sa tronche. ni tout. il se dit ça, et pourtant le voilà déjà à sourire. elle s'appelle comment déjà ? il a fait volte-face du prénom. il panique trop en interne pour avoir les idées claires.
- bonjour ? un temps. andrea ! c'est bah - moi... du coup... j'avais téléphoné. dans le pire des cas elle pourra toujours lui donner des conseils pour vider son infâme corps des impuretés et se raffermir la peau, perdre du bide. hygiène de vie saine pour un garçon pas sain du tout. il se pose sans trop attendre. c'est chaud d'apaiser les battements qui pulsent contre ses joues. la gêne. le malaise.
improvise bordel.
- heu - haha j'vous avoue que j'ai jamais bah - fait appel à une coach ? j'suis une buse en la matière, j'm'excuse d'avance si j'ai l'air plus con que con.
il la dévisage, de haut en bas, de bas en haut.
c'est quoi cette bombe.
si c'est elle, si c'est bien elle l'élue, il a même pas sa place dans le game.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

PARASITES
everything is grey his hair, his smoke, his dreams and now he's so devoid of color. he don't know what it means.

de l'art contemporain:
 
avatar
Arrivé(e) le : 29/01/2017
Posts : 73
Avatar : Charlize Theron
Crédits : Andrea

EST EN COUPLE (POUR LE MOMENT)
Voir le profil de l'utilisateur http://slashlove.forumactif.org/t1535-f-ambrosia#17941

Re: Unspoken conversations /andrea
Ven 17 Mar - 14:43




Unspoken conversations.
Illaria & Andrea



Elle avait l’habitude, Illaria, des gens qui hésitait, qui n’était pas très à l’aise à l’idée de dévoiler une partie de leur vie à une parfaite inconnue. Elle ne savait pas ce qui se tramait dans le tête de ce jeune garçon, par habitude, elle se disait que c’était comme tous les autres. Alors, elle faisait comme elle avait l’habitude de faire, elle restait naturel et souriante. Il était inutile d’en faire des tonnes, elle n’était pas là pour l'impressionner. « Bonjour ! Installez-vous, je vous en prie.» Il s’était installé sans trop attendre qu’elle lui propose, de toute façon, elle avait dit ça par habitude, vous savez le genre de phrase qui n’attend aucune réponse particulière.

Il n’avait jamais fait appel à un coach, cela ne l’étonnait pas, il avait l’air perdu, ne sachant pas trop quoi faire ou dire. Lorsqu’il commença à s’excuser et à se dévaloriser alors qu’il n’y avait pas de quoi, elle comprit qu’il avait bien besoin d’une dose de confiance en soi. Était-il ainsi tous les jours ou était-ce la situation qui le mettait dans cet état ? Elle le saurait bien assez tôt ! « Il est normal de ne pas tout connaitre,  cela ne fait pas de vous un con pour autant. » En effet, à ce rythme, chacun avait ses propres lacunes, ses propres faiblesse, alors nous serions tous des idiots. « Pourquoi avez-vous fait appel à moi exactement ?» Question simple mais qui déterminera la suite de cette séance, pourquoi avait décidé à franchir le pas ? Il y avait-il un événement en particulier ?


Codage par Emi Burton
avatar
Arrivé(e) le : 30/01/2017
Posts : 743
Avatar : min yoongi.
Crédits : bae. ♡

Re: Unspoken conversations /andrea
Ven 17 Mar - 16:53


elle est mignonne. elle est polie. elle est gentille. elle a l'air de bien convenir sous tout rapport à l'image de la mère de famille et de l'épouse dévouée qui s'attaque à tout - faudrait pas dire ménagère, ce serait être misogyne. un peu féministe sans doute, combattive et pas trop greluche. même pas du tout. inspiration profonde, ses sourcils se froncent alors qu'elle commence à taper la causette. belle voix, en plus. plus elle balance les mots, plus ça fait semblant d'apocalypse dans son esprit, allant même jusqu'à s'imager d'une fin de journée en camp de concentration. ah c'est sale. il se dégoûte lui-même et secoue un peu la tête alors qu'un semblant de sourire vient s'inscrire. il est tellement maladroit que ça peut sous-entendre trop de conneries. impressionné. au bas du mur. et faut qu'il continue sur cette lignée en plus. inspiration profonde, il joint ses mains sur la table, quitte à sortir la carte du malaisé, autant la garder jusqu'au bout. même si, très franchement, à bien s'imaginer de loin il doit avoir l'air d'un enfant de choeur qu'attend son châtiment au confessionnal.
il veut quoi ?
il veut quoi exactement ? pas grand-chose. pure curiosité. pure infamie. pure idiotie, entre autre. il se sent dans la peau d'un agent double qui voudrait pas se faire choper, auquel cas le mieux pour lui serait de la faire grosse jetée dans l'océan - histoire de pas retrouver le cadavre par la suite. concentré, il se permet de détailler sans trop faire gaffe. la forme ronde de son visage, sa peau pas vraiment pale, plus diaphane. ses yeux immenses. d'un bleu à rendre voyant un aveugle.
- baaah... haussement d'épaules, il essaie de détendre ses propres traits. nervosité de merde, même sur scène il la joue pas autant diva à deux sous qui pleure des diamants. j'suis pas - bien dans ma peau. ah. certes. même lui a du mal à y croire. allez, faut rentrer dans le personnage, l'innocence. j'imagine que comme pas mal, j'me trouve trop - pas assez bien. bien. continuer. et j'bouffe pas comme y faut. j'essaie pourtant mais - mais - bah c'est pas assez. j'fais du jogging de temps en temps... j'crois que j'ai pas la bonne méthode ou quelqu'chose comme ça.
nourriture qui part en vrille ; done.
manque de sport ; done.
si avec ça il convient pas au profil type du besoin d'un coach de vie, faudra qu'il supplie. c'est qu'à moitié faux.
- c'est très bête. mais haha j'plais pas des masses aux n- femmes. il fait pianoter ses doigts sur sa propre peau. on va dire que l'facteur asiat' a rien à voir dedans. mais ouais rendre ça moins, chétif sur le long terme après j'vous avoue que j'connais pas des masses le concept de coach de vie... j'suis désolé si j'me perds uh. il rit un peu, racle le fond de sa gorge. son oeillade dévie, l'alliance toujours présente à son doigt, si elle l'enlève y'aura sans doute une marque de bronzage. du coup un p'tit coup d'pouce pour en arriver bah - là, vous êtes mariée non ? ça m'plairait bien. un d'ces quatre.
ah putain. isidore en pleurerait.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

PARASITES
everything is grey his hair, his smoke, his dreams and now he's so devoid of color. he don't know what it means.

de l'art contemporain:
 
avatar
Arrivé(e) le : 29/01/2017
Posts : 73
Avatar : Charlize Theron
Crédits : Andrea

EST EN COUPLE (POUR LE MOMENT)
Voir le profil de l'utilisateur http://slashlove.forumactif.org/t1535-f-ambrosia#17941

Re: Unspoken conversations /andrea
Lun 27 Mar - 15:39




Unspoken conversations.
Illaria & Andrea

Hésitant, nerveux... Elle le laissait parler, c'était le meilleur moyen de savoir si elle pourrait l'aider ou pas. Illaria avait du mal à lire entre les lignes, du moins pour le moment, l'essentiel de son boulot était d'écouter, de bien cerner les problèmes. Une écoute active, en somme, il n'y avait pas que les paroles mais l’intonation, le message du corps. Elle pouvait donc voir qu'il était nerveux, mal à aise mais il y avait autre chose, qu'elle avait du mal à percevoir. Il avait un profil assez banal, enfin, c'est ce qui laissait paraitre. Il était mal dans sa peau, il semblait avoir des problèmes d'alimentations, il ne plaisait pas aux filles et il termina par mentionner le mariage. Cette idée lui plaisait, apparemment, elle, la coach souriait. Elle n'avait pas vraiment la même conception du mariage que la majorité des personnes alors son expérience n'était pas vraiment un exemple. De l'extérieur, on pouvait penser qu'elle était une épouse très traditionnelle mais si on creusait bien, on pouvait voir que ce n’était pas vraiment le cas.

« Ok, je comprends. Mon travail consiste à aider les gens à retrouver confiance en eux mais le travail viendra majoritairement de vous. Je suis là pour vous accompagner, vous bousculer, pour vous sortir de votre zone de confort. Êtes-vous prêt pour cela ?» Le plus gros problème avec les nouveaux clients résidait dans le lâcher-prise et oser de nouvelle chose. Si le client n'était pas prêt à explorer de nouveaux horizons ou s'il avait peur de "mieux se connaitre", il était inutile de d'insister. « Il faudra également m'en dire plus sur vous, vous dévoiler, complètement ou presque. Ce que vous venez de dire, c'est un bon début mais j'ai besoin d'en savoir plus, comme par exemple; que faites-vous dans la vie ? Pourquoi pensez-vous réellement que vous ne plaisez pas aux filles car, entre nous, je pense pas que le côté chétif rentre dans le problème, toutes les filles n’aiment pas les grands sportif et heureusement !  Et pour la nourriture, cela ne rentre pas vraiment dans mes fonctions de coach de vie mais je pourrai vous donner quelques pistes à explorer... » La blonde accompagnait ses paroles avec des gestes, une façon de mettre en confiance son interlocuteur, tout ce qu'elle venait de dire, c'était tellement naturel, facile pour elle. Logique, elle devait se montrer professionnelle, montrer qu'elle connaissait son métier, tout en restant accessible.

Avant de lui redonner la parole, elle terminait avec le mariage, il lui avait tout même poser une question, cela ne lui dérangeait pas de lui répondre, de toute façon, son alliance en disait long sur son statut marital. « Le mariage ! Vous y pensez ? Je ne sais pas si mes conseils vous aideront dans ce domaine bien précis mais une confiance en soi retrouvée peut vous mener vers ce chemin, pourquoi pas ? Je suis mariée, en effet, mais  si vous souhaitez des conseils spécifiques en la matière, je ne sais pas si je pourrai vraiment vous aider. » termina-t-elle avec le sourire et en restant honnête sur la question du mariage.

Codage par Emi Burton
avatar
Arrivé(e) le : 30/01/2017
Posts : 743
Avatar : min yoongi.
Crédits : bae. ♡

Re: Unspoken conversations /andrea
Jeu 6 Avr - 11:19


elle a l'air d'aimer son boulot, de beaucoup l'aimer. y'a quelque chose d'épanouissant à voir quelqu'un tellement au taquet comme ça. ça le motiverait presque pour ses propres études, pour sa propre pomme qui va sans doute exploser dans pas longtemps. elle enchaîne les phrases rapidement, elle fait pas de détours. elle a un bon coeur, c'est certain. ou du moins elle se donne l'air d'en avoir un, et dans ce cas elle joue plutôt bien la comédie. hochement de tête, inspiration profonde - à croire qu'aujourd'hui sera son exercice bien sauveur. il pince sa lèvre inférieure, l'écoute débiter sur le mariage plus qu'elle ne le voudrait. elle est carrément sur la réserve, ce qui en soi est pas totalement dénué de sens ; à quoi bon se confier à quelqu'un qui, techniquement, devrait en avoir rien à péter. elle se rapproche, s'éloigne à la fois, ça l'aide pas dans ses convictions ni dans sa recherche et plus ça avance, moins il se sent à l'aise.
- j'suis étudiant en arts. et je bosse dans une boîte underground, de strip-tease, transformisme etc. il se retient de rajouter la suite, ça casserait toute sa vibe et sa crédibilité - déjà qu'elle est pas bien haute. j'bosse en tant qu'serveur dans un café pour les fins d'mois. ça se transformera bientôt en une séance chez le psychologue. et en matière de confessions, andrea pourra pas poser toutes ses cartes sur table. c'est un peu vrai et un peu faux à la fois. le bout de sa langue passe sur sa lèvre inférieure pour l'humecter, elle est horriblement sèche. il décline un sourire, hausse les épaules.
- oh j'attendais pas d'conseils de votre part. j'suis juste du genre bavard alors bon, vu qu'moi aussi j'y pense dès que j'vois une alliance, belle comme celle-là, j'pars vitesse grand v. le karma va faire mal en sortant d'ici. tellement mal qu'il en finira lobotomisé. c'est d'la curiosité. puis bon ça lance la conversation sur des choses plus marrantes, plus... joyeuses. profond optimiste qu'il est, faudra qu'il allume un cierge pour remercier le bon dieu de lui avoir donné une telle caractéristique. vous avez des gosses ? trois. s'il a misé sur le bon cheval, trois.

• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •

PARASITES
everything is grey his hair, his smoke, his dreams and now he's so devoid of color. he don't know what it means.

de l'art contemporain:
 

Re: Unspoken conversations /andrea



Unspoken conversations /andrea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Carnet d'adresses d'Andrea Parker
» Passeport d'Andrea Parker
» [Délire] Les petites conversations de deux admins un peu bizarres (déconseillé à Gray)
» /Citoyen/ Andrea Beaumont
» Liens d'Andrea Beaumont/Phantasm

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: Le coeur de la ville :: Le Borgo di Milano :: Le café "Latte"-
Sauter vers: