Anonymous

Invité

buon compleanno (sorabella)
Jeu 9 Juin - 20:57


C'était aujourd'hui que nous célébrions l'anniversaire des jumeaux, nés fin mai. Il avait fallu trouver une date qui conviendrait à tout le monde pour se retrouver, enfin, tous ensemble et sans nos géniteurs qui n'étaient à priori pas au courant des festivités et dont il était préférable de tenir à l'écart afin d'éviter tout débordement. Je m'étais chargé de l'organisation et avait offert d'accueillir tout le monde chez moi, dans cette immense demeure que je désertais de plus en plus depuis quelques semaines. Mais aujourd'hui, il ne serait pas question de moi ni même de mon couple, j'avais d'ailleurs fait savoir à Chiara que j'espérais d'elle la plus grande discrétion, je désirais que tout le monde s'amuse et que nous partagions un moment agréable pour l'anniversaire de Matteo et Jago. La livraison de champagne était arrivée dans la matinée (et pour sept personnes il en fallait une certaine quantité pour tenir toute la soirée) et le traiteur était arrivé aux alentours de midi pour prendre ses marques et commencer à préparer les hors d'oeuvres pour l'apéritif. Je n'avais pas lésiné sur l'argent dépensé pour l'occasion, ils fêtaient leur 35 ans et c'était une date importante. Ca faisait dix ans que nos parents avaient fermé leurs portes à Matteo et aussi douloureux et délicat que ça pouvait être, je souhaitais lui montrer que nous étions là, nous, même si tout n'était pas toujours rose. Les minutes s'écoulaient et l'heure de rendez-vous approchait, les premiers n'allaient pas tarder à arriver, j'avais fait en sorte de rester occupé pour éviter Chiara et j'étais dans la cuisine à discuter avec le chef quand on sonna à la porte. J'allais accueillir mes premiers invités à qui Angela, l'employée grecque qui travaillait pour nous, avait d'ors et déjà ouvert la porte pour les accueillir dans le hall décoré pour l'occasion de ballons et de banderoles aux noms de Matteo (en rose) et Jago (en bleu). " Bon anniversaire officiellement ! La déco te plaît ? J'y ai mis tout mon coeur, " demandai-je en m'approchant de Matteo, premier arrivé, pour le saluer.
Anonymous

Invité

Re: buon compleanno (sorabella)
Jeu 9 Juin - 21:38



buon compleanno
sorabella

c'est pas toujours simple de rassembler une fratrie sous le même toit, encore moins quand tous les membres sont adultes, indépendant et bossent dans des secteurs bien différents. et c'est encore moins simple quand la fratrie s'élève au nombre de sept. alors y'a que les occasions spéciales qui arrivent à faire en sorte que les sorabella, ils se rassemblent tous au même endroit, l'histoire de quelques heures, partager un bon moment malgré les différents, les histoires, les disputes, les embrouilles. et aujourd'hui, c'est un de ses jours là, c'est le week end choisit pour célébrer les trente-cinq ans des jumeaux de la famille, des deux aînés, avec un peu de retard, mais il était impossible pour toute la fratrie d'être libre plus tôt. tant pis, l'important pour matteo, c'est de retrouver ses frères et sœurs l'histoire d'une après-midi, ou d'une soirée, de pouvoir demander des nouvelles et s'assurer que tout le monde va bien, c'est son rôle d'aîné après tout. alors matteo, il a posé sa journée, il travaille pas, comme ses frangins, parce qu'il a aussi le droit de profiter de sa famille. il se prépare rapidement, parce que matteo, il a jamais été du genre à en faire des tonnes, une chemise blanche, sur un jean foncé, c'est simple, ça passe partout et ça s'adapte au temps assez variable du moment, malgré les températures qui se réchauffent. été qui arrive, enfin. matteo c'est le premier a arriver chez rafael, son cadet, deux ans seulement les séparent. matteo il peut s'empêche de rire quand angela, l'employée de son frère lui ouvre et qu'il rentre dans la maison, il salue la jeune femme avant de voir rafa arriver dans le hall. « bon anniversaire officiellement ! la déco te plaît ? j'y ai mis tout mon cœur. » sourire sur les lèvres alors qu'il salut son frère. « merci rafa, mais je tiens à dire que t'es un gosse dans ta tête ! » rire sur les lèvres, frangin duquel il s'approche pour passer sa main dans les cheveux cours et brun. « j'adore ton polo, tu sais que f'rais presque gay avec ça ? » regard presque lubrique alors que le temps est aux piques lancées dans le vent. matteo il l'admet peut être pas, mais il aime bien, par moment, simplement pouvoir taquiner ses frères, ou ses sœurs, il prend même un malin plaisir à le faire, juste pour les emmerdes, ou alors pour détendre l'atmosphère, c'est con, il le sait, mais voilà, sa famille, c'est tout pour lui, sa fratrie c'est la chose la plus importante de sa vie sans doute et il fera toujours tout ce qu'il peut pour prendre soin de ses frères et sœurs.
© ACIDBRAIN
Jago Sorabella
Arrivé(e) le : 07/06/2016
Posts : 1126
Avatar : michiel huisman
Crédits : masayume (avatar)

ADMINISTRATION
Voir le profil de l'utilisateur http://slashlove.forumactif.org/t949-h-apollinaire

Re: buon compleanno (sorabella)
Ven 10 Juin - 18:11



buon compleanno
sorabella


C'était un jour heureux. Et pour la première fois depuis plusieurs mois, Jago l'était vraiment. Ils seraient tous réunis, eux qui ne l'avaient pas été depuis longtemps. Ces réunions se faisaient rare, quelqu'un manquait toujours à l'appel. Emploi du temps, conflit, manque de temps. Il était loin le temps où ils se retrouvaient ensemble, en famille. Depuis dix ans, les parents Sorabella ne permettaient plus à Matteo de franchir le pas de leur porte. Depuis dix ans, les réunions de famille n'étaient plus les mêmes. Jago en voulait à ses parents, malgré tout, de ne pas accepter son frère avec ses propres choix. Alors en ce jour particulier, Jago ne voulait pas s'encombrer par son esprit torturé entre sa femme et sa jeune étudiante. « J'y vais. Tu ne veux toujours pas venir avec moi, je suppose ? » Elle répondait encore par la négative. Sa femme resterait à la maison, c'était son choix. Vêtu d'une chemise en lin blanche, d'un pantalon en jean et d'une paire de chaussure italienne. Ses lunettes de soleil en place, il avait quitté le domicile conjugal sans même embrasser sa femme. Il souriait. Rafa ne vivait pas si loin. A quelques numéros de sa propre maison. Comme un enfant, il était impatient Jago. Il courait presque pour rejoindre la fête qui avait été organisé à l'occasion de l'anniversaire de Matteo et du sien. Trente-cinq ans et quelques rides en plus aux coins des yeux. C'est du bonheur qu'il ressent dans son estomac, ça virevolte comme un papillon. C'est l'employée de maison qui lui ouvre. Rafa et l'argent. « Angela, laissez-moi vous embrasser ! C'est une belle journée. » Et sans lui laisser le temps de protester, il dépose ses lèvres à gauche, puis à droite. Le tout en souriant. Que voulez-vous, il est heureux, Jago. Il est heureux de voir sous son nez la banderole installée pour l'occasion. Du rose, du bleu. Du Rafa comme on n'en trouve pas d'autre en ville. « Je suis jaloux ! J'aurais voulu du rose moi aussi. » avait-il dit en voyant arriver ses deux frères. Il s'avança vers eux. « Tu as plus de rides que moi, Matt. » Une étreinte pour l'un et pour l'autre. Jago avait besoin de ce moment. De boire, de rire, de manger. De profiter de cet instant. « Il y a quoi à boire ? Je suis venu pour ça. Tu aurais pu m'accueillir avec un verre, Rafa. » Il en rit. Il est véritablement heureux.
© ACIDBRAIN
Anonymous

Invité

Re: buon compleanno (sorabella)
Ven 10 Juin - 20:26



buon compleanno
sorabella

Ce samedi-ci, c'était l'anniversaire des jumeaux. Matteo qu'elle avait toujours voulu suivre, et Jago qui lui avait transmis son amour des livres. Toute la smala -ils étaient sept tout de même- devait se réunir chez Rafa. C'était rare, extrême rare. Même le soleil était de la partie, chassant la pluie, même celle dans son cœur. Vêtue de sa petite robe d'été et de ses talons hauts -ouais, elle assume pas ses 1m55- elle courrait presque vers l'immense villa du frangin pour rejoindre sa famille. Elle espérait vraiment que Antonia pointerait le bout de son nez pour que les choses entre elles s'améliorent. Vivre sans elle la rendait maussade, et savoir qu'elle n'était pas suffisante pour chasser la peine qu'avait causé la perte de son fiancé la torturait. S'annonçant à l'entrée, elle sourit en se voyant accueillir par Angela, elle aurait dû se douter qu'ouvrir la porte aurait été une tâche trop ingrate pour son aîné. « J'suis pas la dernière au moins ? » lui confiant son manteau après lui avoir demandé de ses nouvelles,  son sourire s'accentua à la vue des ballons et de la banderole à l'effigie des jumeaux. Son âme d'enfant était ravi, ou peut-être davantage amusé. La démarche sautillante, elle apporte alors la première présence féminine de la fête. « Ça fait plaisir de vous voir! » il formait une famille unie, finalement l'homosexualité de l'un n'avait fait que souder les autres. Incapable, de part leur grande taille, de leur planter un baiser sur la joue ; elle tendit les bras vers la fratrie pour les serrer contre elle. « Vous m'avez manqué. » le sourire jusqu'aux oreilles, son étreinte se relâcha dans un cri excité. « Et Joyeux anniversaire. » Posant sa mimine minuscule sur le bras de Rafa, elle le félicita sur la décoration. « Tu t'es surpassé, c'est vraiment magnifique. ». Bon, il est vrai que même s'il n'y avait ni décoration ni nourriture, le compliment aurait été le même. Il avait réuni la famille en entier, et la journée promettait d'être belle. Il ne pouvait en être autrement. Elle voulait vraiment savoir ce qu'ils devenaient, leur vie professionnelle, leur vie sentimentale. Stella, qui vivait sa vie à travers celle des autres désirait ardemment entendre de nouvelles histoire pour lesquelles elle pourrait s'enflammer.

© ACIDBRAIN
Anonymous

Invité

Re: buon compleanno (sorabella)
Sam 11 Juin - 12:39


Matteo s'amusa plutôt de la déco avant de venir me complimenter sur le polo bleu marine que je portais, ajoutant que j'avais presque l'air gay avec et je roulais des yeux avant de lui donner une tape amicale sur l'épaule " Je viendrais te demander des conseils pour faire mon coming out quand le temps sera venu, j'suis pas prêt là, " répondis-je, sarcastique, alors que Jago franchissait à son tour le seuil de la porte. On pouvait dire que dans l'art de faire son coming out, Matteo était un véritable prodige, et je me rappellerais toujours de la tête qu'avait fait mon père en l'apprenant. Jago, enthousiaste également, regretta seulement que je ne l'accueille pas avec un verre. Et puis quoi, encore ? Je payais Angela pour ça. " Un homosexuel et un alcoolique, c'est papa qui doit être fier, " raillais-je en étreignant mon aîné. A son tour et dans toute sa splendeur, Stellina arriva, elle sautillait et semblait littéralement nager dans le bonheur en nous rejoignant. Elle ouvrit les bras pour nous enlacer et je souris en entendant son commentaire sur la déco, " Venez, on va passer dans le jardin, " je les guidais pour rejoindre l'arrière de la maison, une grande table avait été sortie pour l'occasion, drapée d'une belle nappe blanche, et les premiers plateaux avec les bouchées apéritives ainsi que les bouteilles de vin avaient été dressés dans un temps record pendant que j'étais allé accueillir mes deux aînés et la naine, je balayais du regard le jardin puis l'intérieur de la maison, me demandant si Chiara aurait la décence de venir les saluer ou si elle avait décidé de faire le fantôme. Je constatai d'ailleurs qu'aucun de mes invités n'était, pour l'instant, venu accompagné, " J'étais comme un gosse toute la matinée à organiser tout ça, j'peux même pas vous dire où en est le cours de l'or actuellement, " dis-je avec un sourire en coin avant de jeter un oeil à ma montre, " Nan, je plaisante, il a baissé de 0,01%, je devrais avoir une notification quand il remonte, " je montrais alors fièrement mon poignet aux autres, une montre qui n'avait rien avec les classiques montres italiennes y était accroché avec un écran, tactile, et l'heure écrit en chiffres digitaux, " Vous avez vu ? C'est génial ! Je me suis achetée ce gadget y a trois jours, c'est pas très au point encore au niveau du design, parce qu'on peut pas dire que ce soit très classe, mais la technologie n'empêche... C'est dingue. J'me sens un peu comme James Bond, j'avoue. " Gadget à 500€, quand même.
Anonymous

Invité

Re: buon compleanno (sorabella)
Dim 12 Juin - 14:42


buon compleanno
sorabella

Le soleil brillait. Il faisait beau. Il faisait chaud. Sauf que toi, tu profitais pas du soleil. Pour la énième fois depuis le début de la semaine, tu t'étais enfermée dans ta chambre, ne sortant que pour aller bosser ou te faire une petite toilette. Tu ne sortais même pas pour manger. Pas besoin sachant qu'une des gouvernantes s'occupait de poser un plateau rempli de nourriture devant la porte de ta chambre trois fois par semaine. Nourriture que tu ne touchais presque pas d'ailleurs. Et toi, à cet instant, t'étais assise au pied de ton lit, une bouteille à presque vide dans une main, ton téléphone de l'autre. Tu parcourais les photos d'un regard hagard. Soudain, un alerte s'afficha sur l'écran. L'anniversaire des jumeaux. Tu lâchais un juron. T'avais oublié. Totalement. Vous étiez tous censé vous retrouver chez Rafael pour l'occasion, et tu savais que tes frères et soeurs allaient t'en vouloir si tu n'y allais pas. T'avais pas envie de bouger pourtant. T'avais juste envie de rester là, à le regarder. Mais tu te hissais quand même sur tes pieds, chancelant quand t'arrivais enfin à te tenir debout. Tu passais dans la salle de bain, histoire de te préparer un minimum. Le reflet qui se projetait dans le miroir te donna des frissons. Des cheveux corbeaux. Un visage d'une pâleur fantomatique. T'avais totalement perdu ta couleur dorée, celle qui t'as si bien caractérisée pendant des années. Tu passais un coup d'eau sur ton visage, comme pour te réveiller. Tu troquais ton jogging contre un short et ton t-shirt - le sien - pour un débardeur. Tu ne pris même pas la peine de te brosser les cheveux, tu les attachais directement en un chignon, dégageant ton visage par la même occasion. Un dernier coup d'oeil dans le miroir et tu sortais.

Le soleil t'éblouit. Tellement que t'arrivais pas à garder les yeux ouverts. Tu rentrais dans ta voiture. Tu savais que tu ne devrais pas conduire, alors que t'avais déjà bu. Enfin, un peu, pas grand chose, juste une demi-bouteille de vin - voir même trois-quart plutôt. Ce n'était pas ça qui allait t'empêcher de te rendre par toi-même jusque chez ton frère. Et puis, ce n'était pas comme s'il habitait de l'autre côté de la ville - ou presque. Une bonne quinzaine de minute plus tard, tu te garais devant la maison. Une belle grande bâtisse. Tu sortis de la voiture et te dirigeas vers la porte. Seulement, tu ne sonnais pas. T'étais pas prête à les affronter, tous. Alors, comme pour te donner du courage - et te donner un peu de couleur, par la même occasion, tu te frappais doucement les joues, plusieurs fois. Ça t'aidait à te réveiller aussi. Finalement, au bout de quelques petites minutes, tu sonnais. Angela vint t'ouvrir. Tu passais à côté d'elle, comme si tu ne l'avais pas vue et entrais dans le salon. Personne. Ton regard capta les banderoles et un maigre sourire s'étira sur tes lèvres. Puis, tu les entendis. Ils étaient dans le jardin. Rafa était en train de se comparer à James Bond, d'après ce que t'avais compris. Tu t'annonçais alors d'une voix railleuse. « N'essaie même pas de te comparer à lui, tu lui arriverais même pas à la cheville. T'es trop nul, même avec cette montre au poignet. » Un regard. Ils étaient presque tous là. Manquait plus que Gab et Gia. Toi qui pensait être la dernière... mais non. T'étais quasi certaine que le fils prodige allait arriver en dernier, juste pour se faire désirer. Toujours aussi chiant celui-là. « Joyeux anniversaire en retard les vieux. » Tu venais de prendre Jago dans tes bras, l'embrassant sur les deux jours avant de faire de même avec Matteo. Ton regard passa ensuite sur ta jumelle. Un léger sourire s'afficha sur tes lèvres tandis que tu la prenais aussi dans tes bras, l'espace de quelques secondes, avant de rompre le contact.
Anonymous

Invité

Re: buon compleanno (sorabella)
Mer 15 Juin - 21:01



buon compleanno
sorabella

Tu es en retard. Tu détestes être en retard, surtout quand c'est pas de ta faute. Cette fois, le blâme est à donner au livreur garé en double-file qui t'empêche de partir de chez toi pour te rendre à l'anniversaire de tes frères. Tu as beau crier et insulter sa maman, il n'a pas l'air pressé de partir. Tu as même la désagréable impression que plus tu cries, plus il va lentement. Connard va. Ce n'est qu'au bout d'un quart d'heure que tu peux finalement prendre la route, les cadeaux de Matteo et Jago posés sur le siège avant : un abonnement à une revue scientifique pour le premier, un abonnement à une box vin pour le second. Tu espères que ces présents vont leur plaire : comme à ton habitude, tu as mis des jours à les choisir et à cet instant encore, tu n'es pas sûre que ça leur plaise, même si Matteo aime la science et Jago le vin. Éternelle incertaine que tu es.
Ce n'est que quelques minutes plus tard que tu te gares devant chez Rafa mais le mal est fait, tout le monde doit déjà être là. Ton frère vit dans une demeure magnifique, à la hauteur du salaire qu'il doit se faire tous les mois. Tu as fait un effort vestimentaire pour l'occasion, enfilant une jolie robe fleurie et de fins talons dorés. Rafa et toi, ça a toujours une relation un peu conflictuel, il s'amuse à te titiller et en rajoute encore plus quand tu vois que ça l'énerve. Mais dans le fond, tu l'admires plus que tu ne voudras jamais lui avouer. Tu admires sa réussite, tant au travail qu'en amour, sa confiance en lui et sa répartie que tu n'aurais sans doute jamais. C'est la bonne, Angela, qui vient t'ouvrir et te conduire dans le jardin où se trouve déjà toute ta fratrie, Gabriele excepté. Son absence t'étonne mais il ne devrait pas tarder à débarquer. Antonia se détache tout juste de Stellina, elle doit tout juste venir d'arriver. La distance entre tes deux petites soeurs te rend triste, elles qui ont toujours été si proches. Tu serres @Jago Sorabella dans tes bras avant de lui tendre sa carte et de faire de même avec @Matteo Sorabella. « J'espère que ça va vous plaire. Si jamais vous aimez pas, vous avez qu'à l'offrir à un collègue et je trouverai autre chose ! », tu leur lances, croisant les doigts pour que ça leur plaise parce que tu n'as clairement pas d'idées pour « autre chose » pour le moment. Tu te tournes ensuite vers @Rafa Sorabella et lui tend le panier gourmand composé de chocolats, sauces et autres gourmandises que tu as acheté pour le remercier de l'invitation - tu ne sais jamais quoi lui prendre, tu as toujours la sensation qu'il a déjà tout. « Je compte sur toi pour partager avec Chiara, j'ai fait exprès de prendre un panier pour deux. Elle n'est pas là d'ailleurs ? ». Tu aimais bien ta belle-soeur. Toi qui n'avais jamais eu de grande soeur, tu t'entendais plutôt bien avec les femmes de Rafa et Jago. Tu remarques d'ailleurs que Jago n'est pas non plus venu en compagnie de sa femme, Demetra. Etrange. Tant pis, vous êtes en famille ce qui n'est finalement pas plus mal.


© ACIDBRAIN

Re: buon compleanno (sorabella)



buon compleanno (sorabella)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» buon compleanno (sorabella)
» gran-gran papa maurice ekri yon liv:::

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: Les archives du forum :: Les archives du forum :: Les RPs terminés-
Sauter vers: