avatar

Invité

l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur (paolo)
Mer 1 Fév - 20:37






PAOLO & ADELIA
À la fin de la journée, ce que nous voulons, c’est être aux côtés de quelqu’un. Tout ce rituel, prendre de la distance, faire semblant de ne pas se préoccuper des autres, c’est des conneries.

Habillée d'une longue robe rouge, d'un chignon haut et d'une paire d'escarpins, Adelia est fin prête pour le grand jour. Ce fameux jour où le cadet de la famille Milani va s'unir à sa moitié. Ce fameux jour où sa vie entière va changer et à cette idée, la jeune femme ne peut s'empêcher d'être émue. Il faut dire qu'Adelia a toujours été très proche de son petit-frère voire même trop proche. Ils ont toujours été fusionnels et sur la même longueur d'ondes à tous les niveaux. Enfants déjà, ils faisaient toutes leurs bêtises ensemble sans jamais se dénoncer aux parents. Aujourd'hui, ça n'a pas changé. Ils sont toujours aussi unis et liés et Adelia rêve à penser que ça ne changera jamais. Alors, en le voyant sur l'estrade, dans cette église, elle laisse s'échapper une petite larme de fierté. Bien sûr, Adelia se trouve à ses côtés, elle a été heureuse d'être nommée témoin. Et bien sûr, elle ne pouvait pas refuser. Durant toute la cérémonie, elle ne peut s'empêcher de le regarder en souriant, fière d'avoir un petit-frère comme lui. C'est à ce moment-là qu'elle décide de rester à Vérone pour de bon. Elle pensait repartir à Florence quelques jours plus tard mais elle n'en fera rien. Même si Adelia aime sa vie là-bas, elle tient trop à sa famille pour vivre éloignée d'eux. (...)

La cérémonie terminée, les invités sont conviés dans une grande salle au coeur de la ville. Mais avant de s'y rendre, les mariés font une escale près de la maison de Juliette où ils seront bénis et unis à jamais. Une vieille croyance italienne mais dont on ne démord pas dans la famille Milani. Bref, les voilà enfin dans cette magnifique salle aménagée aux couleurs du mariage. Une salle lumineuse, chaleureuse et conviviale. Tout ce dont on peut rêver pour un mariage. Adelia profite de ce moment pour saluer les invités étant donné qu'à l'église, elle n'en a vu que la moitié. Et c'est là qu'elle tombe sur Paolo. La jeune femme ne sait pas pourquoi mais son coeur rate un battement en le voyant... peut-être à cause de son regard toujours aussi perçant et mystérieux. Paolo est un ami de longue date et sa présence ici n'est pas vraiment étonnante. Après tout, il fait partie des meubles dans la vie d'Adelia. La rouquine s'avance d'un pas décidé, un sourire au coin des lèvres : « Salut toi ! Comment tu vas ? » Elle dépose un léger baiser sur sa joue avant de demander : « La cérémonie t'as plu ? » Alors qu'elle fixe toujours le jeune homme, elle sent son téléphone vibrer dans son sac. Comme c'est déjà la troisième fois aujourd'hui, Adelia décide d'y jeter un coup d'oeil avant de le ranger au plus vite en voyant qu'il s'agit de /LOVE. Ce fameux site de rencontre dont tout le monde parle. Elle n'aurait jamais pensé à s'y inscrire si une amie ne lui avait pas forcé la main mais maintenant qu'elle est dessus, elle y reste. Son regard revient à Paolo, un sourire illuminant toujours le visage de la rouquine.
code by Chocolate cookie

avatar

Invité

Re: l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur (paolo)
Mer 1 Fév - 22:46




❝l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le cœur ❞
got lost in this game
Aujourd'hui, c'est le mariage du gosse Milani. C'est comme ça qu'il l'a toujours surnommé depuis qu'il connaît la famille, et ça fait des années que celui-ci le supplie de ne plus l'appeler comme ça, parce qu'après tout, il n'a plus quinze ans, pas vrai ? Il lui avait promis d'arrêter, s'il se souvient bien, mais ça remonte à combien de temps, déjà ? Tout ce qu'il sait, c'est que chaque fois qu'il le fait, qu'il le surnomme gamin ou gosse, il y a cette lueur d'exaspération qui se lit dans son regard et... Et il ne peut tout simplement pas s'en empêcher. C'est un peu le même principe qu'avec ses petites sœurs : plus elles sont agacées, et plus il prendra un malin plaisir à contrarier ces dernières. Bref, c'est la même chose pour le frère d'Adelia, parce qu'au fond, les Milani sont devenus une sorte de famille éloignée, un peu au même titre que les de Paola : leurs mères s'entendent presque autant que leurs pères. Et leurs pères s'entendent presque autant qu'Adelia et Paolo, qui quant-à eux, ont cependant cette petite alchimie en plus, celle qu'ils ont toujours masquée par des grands sourires innocents. « Elle est vraiment belle, pas vrai ? » Jules, sa sœur cadette lui lance un regard en coin et Paolo se contente d'hocher positivement la tête, les yeux vrillés en direction d'Adelia, dans sa robe rouge. « Magnifique. C'est une couleur qui l'a toujours mise en valeur. » Enfin, il croit. C'est pas comme s'il s'y connaissait réellement en mode, mais Adelia et le rouge, c'est la combinaison parfaite. La preuve en est qu'il est incapable de détacher son regard d'elle. Jules reste silencieuse quelques instants, légèrement perdue, puis fronce les sourcils, et lui donne un coup de coude. « J'te parlais de la mariée, crétin. » Ah. Paolo tourne vers sa cadette un regard entendu, puis lève les yeux au ciel : « moi aussi. » Mouais, elle a pas l'air dupe.

« Devine qui vient par ici. » Paolo a à peine le temps de s'asseoir à table, observant distraitement la décoration autour de lui, qu'il tourne vers sa sœur un regard interrogateur. Cette dernière désigne Adelia d'un geste discret du menton, puis s'éclipse vers une table où elle semble avoir repéré une connaissance. Ou alors elle joue la comédie, il hésite, parce qu'après tout, la connaissant, c'est une solution qui reste envisageable. « Salut toi ! Comment tu vas ? » Elle lui embrasse la joue, et il a à peine le temps de lui adresser un sourire qu'elle enchaîne : « La cérémonie t'as plu ? » Il hoche positivement la tête, attrape sa main et tire légèrement dessus pour qu'elle vienne s'asseoir à ses côtés. Ça fait trop longtemps qu'ils n'ont plus passé de temps ensemble pour qu'il la laisse lui échapper trop facilement. Il sait pourtant que sa place est à côté de son frère, sa belle-sœur et ses parents, mais l'espace de quelques instants, il s'en fiche de se la jouer égoïste, si ça lui permet de passer un peu de temps avec elle. « C'était magnifique. » Il marque une courte pause, un sourire narquois étire ses lèvres et il se laisse légèrement glisser contre le dossier de la chaise sur laquelle il est assis. « J't'ai même vu verser une petite larme. T'es aussi sensible qu'une petite fille, tu sais ça ? » Son sourire s'étire un peu plus. C'est pas parce qu'ils sont au mariage de son frère qu'elle possède une sorte d'immunité face aux remarques moqueuses, mais affectives, que pourrait lui faire Paolo, et dont elle a certainement l'habitude, à force. Quand il la voit sortir son portable et que son regard se pose sur la lumière rose clignotante, il plisse les yeux. Cette lumière, il la connaît. En fait, il est certain que le trois-quart des personnes présentes dans la pièce la connaisse également. « Adelia Milani ! » Son ton se fait un peu plus sérieux l'espace de quelques secondes et il croise les bras, comme pour accentuer l'idée qu'il le soit réellement. Puis, ses yeux se plissent et un sourire moqueur fend son visage. « Tu es sur /LOVE ! Tu fais partie de ces personnes qui cherchent l'âme sœur, alors. » Nouvelle pause. L'espace de quelques instants, il éprouve un drôle de sentiment qui vient lui tourmenter l'esprit : elle a reçu un message, qui en est le destinateur ? Est-ce qu'elle fréquente quelqu'un ? A bien y réfléchir, il a pas vraiment son mot à dire là-dessus. Sauf qu'il réfléchit pas, Paolo et tend la main dans sa direction. « Montre-moi tout ça. » Il prend l'air le plus détaché qu'il possède, mais c'est pas franchement une réussite.

© Pando
l'essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu'avec le coeur (paolo)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La médaille et son revers...
» "On ne voit bien qu'avec le cœur, l'essentiel est invisible pour les yeux" St.Exupéry -->Sheehy
» ( termine ) On ne voit bien qu'avec le coeur, l'essentiel est invisible pour les yeux ...
» L'art du graffiti
» 1er essai - Gobelins de la Moria

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: Les archives du forum :: Les archives du forum :: Les RPs terminés-
Sauter vers: