avatar
Arrivé(e) le : 29/01/2017
Posts : 66
Avatar : Nicola Peltz
Crédits : ultraviolence.

ATTEND L'AMOUR
Voir le profil de l'utilisateur

(f) ironyleo
Dim 29 Jan - 19:46


ironyleo
22 ans - borgo di milano - célibataire - nicola peltz

#blondie #thuglife #désespérée #questcequejefouslà #HELP

le/la contacter

je suis plutôt...
curieuse - téméraire - insouciante - alcoolique - rancunière - impatiente - tolérante - déterminée - impulsive - loyale - protectrice - attentive - généreuse - taquine - bagarreuse - vulgaire - volontaire - engagée - ironique - sarcastique - bavarde - spontanée - têtue - passionnée - aventurière

Yeux : gris bleusProfession : actuellement vendeuse dans un magasin de prêt-à-porter
Cheveux : blondeAlcool : trop souvent
Mensurations : 1m66, 50kg, minceTabac : fumeuse occasionnel
Style : streetAlimentation : mange de tout
Origines : européennesPéchés mignons : pizza salmone - bleu
Sexualité : hétérosexuellePetits plus : une lune derrière l'oreille
Musiques
1. Martin Garrix x Dua Lipa : scared to be lonely
2. Ed Sheeran : shape of you
3. 4 non blondes : what's going on
4. Lana Del Rey : dark paradise
5. bring me the horizon : hospital for souls
Films
1. Moulin Rouge
2. The Dark Knight
3. Into The Wild
4. Fight Club
5. Pulp Fiction
Livres
1. On the road - Jack Kerouac
2. Orgueil et préjugés - Jane Austen
3. Anna Karénine - Léon Tolstoï
4. Alaska - John Green
5. Les Marvel et DC Comics
Passions diverses
1. La danse
2. Cuisiner
3. La photographie
4. Voyager
5. Lire
à propos de moi

Quel est votre meilleur souvenir ? c'est totalement con, mais c'est quand mon frère, mon père et moi sommes allés à Naples un week-end. C'était il y a même pas deux ans. Mon frère venait d'être embauché comme commercial dans un concessionnaire de voiture de luxe, et comme il ne commençait que le lundi, on a emmené notre père à Naples. C'était la première fois depuis que ma mère nous a lâché qu'il quittait Vérone, et surtout, c'était la première fois qu'on l'entendait rire réellement, sincèrement. J'ai vu mon père s'effacer peu à peu, ne devenir que l'ombre du bel homme qu'il était. Il était venu à Vérone pour elle, il avait abandonné sa vie pour elle. Elle l'avait abandonné pour le vide. Au début il ne voulait pas qu'on aille à Naples. Gardez votre argent, qu'il nous disait, ne vous occupez pas de votre vieux, qu'il nous répétait. Têtus que nous étions, on a mis sa valise dans la voiture et on est parti. On a loué un appartement pas trop cher dans le centre ville, une aubaine. On a passé la soirée à un restaurant, puis dans un bar, et le vin lui a délié la langue et il s'est mis à nous parlé de notre enfance. Comment Matteo s'est cassé le bras, pourquoi petite on me surnommait Casse-Gueule (parce que je frappais tous les gars qui osaient se moquer de mes dents du bonheur.) Il avait omis de parler notre mère. On en pleurait de rire. Mon père s'est endormis le sourire aux lèvres, et je ne voulais plus rentrer sur Vérone, de peur que ce week-end ne soit qu'un rêve.

Votre plus grand rêve ? Partir d'ici. Vérone, quitter l'Italie, partir m'installer quelque part où je ne suis pas Léonie Casse-Gueule mais juste Léonie. J'ai envie de partir, de recommencer à zéro. Pas seulement voyager, non, vraiment partir. J'aime Vérone, je sais que je m'enlise toute seule dans ma connerie. Je creuse profond même. Je ne pourrai pas quitter mon frère et mon père, certainement pas mon père. Avec Matteo, on s'est promis de ne pas le quitter. Je garde juste la tête hors de l'eau grâce à ça. Vulgairement, c'est ma carotte au bout du baton. Même si je sais que je n'aurai jamais cette force de quitter, j'y crois. Et ça aide.

Avez-vous des peurs ou des phobies ? Histoire de faire dans le basique, j'ai une peur bleue des araignées. Quelles soient petites, grosses, velues, de champs, d'appartement, microscopique, je hurle quand j'en vois une. Vieux traumatisme de quand j'étais gamine, un truc tout con : on faisait Halloween dans le quartier, entre gamins, et un sale gosse a mis une araignée en plastique assez réaliste dans mon sac de bonbons. J'ai mis ma main dans le sac pour attraper un bonbon, et sans réagir, j'ai attrapé l'araignée et sous leurs rires, j'ai croqué dans l'araignée. Je n'ai jamais autant hurlé je crois. Et lui a fini avec une grosse bosse sur le crâne parce que je l'ai frappé avec ma baguette de sorcière. Depuis, je suis incapable de voir une araignée, vraie comme fausse. J'ai aussi le vertige. C'en était maladif. Je ne pouvais pas vivre au delà du troisième étage. On avait dû demander à changer d'appartement pour passer du septième au deuxième étage. Je ne m'approche pas des fenêtres, j'évite les ponts le plus souvent possible, et je n'ai jamais pu réussir à faire de la balançoire.

Sur un autre plan, j'ai peur de m'attacher et par extension de l'abandon. Ma mère m'a abandonné sans un mot, mon ex m'a utilisé et m'a abandonné en riant. J'ai l'impression d'être maudite, d'être une mauvaise personne qui ne mérite pas qu'on reste pour elle. Alors je restreins le nombre d'amis, je rencontre le moins de personne possible, et si je n'y arrive pas, je fais en sorte d'être la plus détestable pour ne pas qu'ils restent. Je ne supporterai pas un nouvel abandon.

Êtes-vous plutôt sportif(ve) ? Est-ce que courir pour éviter de se faire attraper par les flics c'est être sportive ? Dans ce cas oui, sprint sur cent mètres, je bats des records olympiques. Il y a des domaines où je ne suis pas flemmarde. Mais alors le sport.. inutile. Rien que regarder les filles aller à la salle de sport m'essouffle, me fait suer. Je n'ai pas le temps de faire du sport. Mon frère par contre fait de la boxe, et quand j'étais petite, mon père aussi. Du coup, tous les dimanches, j'avais le droit à un entrainement. Aujourd'hui le dimanche, je suis trop souvent en train de décuver pour avoir le temps d'aller entretenir ces muscles.

Quel événement de votre vie vous a le plus marqué(e) ? C'est gênant d'en parler. Sachez que derrière mon ordinateur, je soupire parce que cette question, comme le reste du questionnaire d'ailleurs, c'est pas intrusif, mais surtout parce que j'ai accepté de me prêter au jeu et que je ne peux pas m'arrêter à ce niveau. Donc je me lance. Ce n'est pas un bon événement. Et j'ai choisi de parler de celui-là, et pas de l'autre parce que l'autre, à chaque fois que j'en parle, je pars dans une colère noire, et je casse tout. Et c'est un tout nouvel ordinateur, je tiens à ce qu'il passe sa première semaine.

Donc. S'il m'a marqué c'est évidemment parce qu'il a changé ma vie. J'étais en couple, on va appeler ce gars "Edouard" par soucis d'anonymat. Je ne souhaite pas que les gens sachent de qui je parle parce qu'il est assez connu. Je dis ça, mais qui ne sait pas dans mon quartier ce qu'il m'est arrivé. J'avais dix huit ans. Ça faisait déjà deux ans qu'on était en couple. J'étais jeune, impressionnée que ce gars, ce dieu vivant, plus vieux que moi, avait posé ses yeux sur la gamine que j'étais. Pourtant il l'a fait. On est resté deux ans ensemble. Peu de temps après mes dix-huit ans, je devais le rejoindre chez lui. J'étais en retard parce que j'avais eu un inventaire qui s'était éternisé, et il n'aimait pas que je sois en retard. Quand je suis arrivée, je me suis rendue compte de ma deuxième erreur. Je portais le pull d'un collègue parce qu'il avait taché mon t-shirt en échappant son café. Il était trop tard pour rentrer me changer, j'étais trop en retard, et j'avais déjà sonné. La soirée s'est pourtant bien passé. Il m'a fait une remarque sur mon retard, mais rien. Au milieu de ses potes, je riais, sans plus. Jusqu'à ce qu'un d'eux m'apporte une bière et que je me mette à rire avec lui. Sous mes yeux, il a tabassé son pote pour ensuite m'étrangler. Sous la rage, sous l'effet de l'héroïne, il venait de lever sa main sur moi, alors qu'il ne s'était contenter que de m'insulter. Et si son meilleur ami ne l'avait pas arrêté à temps, deux fois, son pote et moi ne serions plus là.

Je ne vous raconte pas ça pour que vous ayez pitié. Je veux que vous compreniez pourquoi je n'ai plus confiance en l'homme, pourquoi il me fait peur, pourquoi je n'arrive plus à toucher un homme, pourquoi je ne veux plus être touché. Il m'a enlevé ma fierté, m'a rabaissé plus bas que terre. Cet évènement m'a marqué parce qu'il a marqué un tournant dans ma vie.

Pourquoi avez-vous choisi la profession que vous exercez actuellement ? Parce que je ne sais faire que ça dans la vie. Vendre. Dingue quand on sait que quand j'étais au lycée, je volais justement ce que je vends aujourd'hui. La route tourne comme on dit. Depuis que j'ai dix-huit j'enchaine les petits jobs de vendeuse. Vendeuse de fringues, barmaid, serveuse dans un restaurant. Que des jobs où il n'est pas nécessaire d'être intelligente ou d'avoir une liste de diplôme longue comme le bras. Je n'ai pas choisi ni la vente ni le lieu. Je me suis retrouvée chez Zara en tant que vendeuse parce qu'une amie avait besoin d'une remplaçante pour son arrêt maternité, et moi je venais de me faire virer de mon ancien travail pour différent avec les patrons. Flemme de chercher, j'ai accepté de sourire hypocritement à celles que j'ai côtoyé au lycée quand elle me tendait leurs black cards. Elles adorent savoir qu'elles ont réussi et pas moi. Je m'en fous à vrai dire de ce travail. Il paye les factures, je suis occupée, le reste, c'est ma routine depuis quatre ans.

Et si vous étiez un animal ? je serai un tigre. J'ai toujours été impressionné par cet animal. Encore plus que le lion. Lui, je le trouvais trop hautain, pas assez fort pour soi-disant le roi. La seule chose que j'aimais vraiment chez le lion, c'était qu'il reconnaisse ne rien valoir à côté et sans sa lionne. Non, le tigre me correspond en tout point. Je vais être gentille, je vais vous résumer ce qui est dit sur un site que j'ai trouvé.

Le tigre est considéré comme était téméraire et inconscient. Il déteste obéir, préfère se faire obéir et même quand on essaie de le détruire, on l'admire. Il écoute rarement autour de lui, mais quand il prend le temps de le faire, il réussit. Il se démet corps et âme pour une cause qui lui tient à coeur, quitte à y laisser sa vie. Il est très têtu, obstiné, et est toujours en conflit avec quelqu'un. Mais surtout, ne fait confiance en personne. Ce n'est pas un animal de la conservation, il va toujours de l'avant. Paradoxalement, il peut se retrouver tétaniser devant une décision à prendre et ne pas l'atteindre pour terminer par perdre cette occasion.

Voilà. Tout ça, c'est moi.

Depuis quand êtes-vous à Vérone ? Depuis une vingtaine d'année. Mon frère a le prénom italien et est né en Suisse. Je suis née en Italie, à Milan, c'est moi qui ai hérité du prénom francophone. Mes parents sont venu à Milan trois ans avant ma naissance, peu de temps après la naissance de mon frère parce que ma mère voulait qu'il grandisse auprès de sa famille maternelle, puisque mon père n'a plus personne, si ce n'est sa folle de soeur qui parcourt le monde avec son groupe de musique. Et on est venu à Vérone deux ans après ma naissance parce que ma mère venait de s'y faire mutée. J'ai probablement vécu dans tous les quartiers de Vérone. Du plus chic au plus populaire, descente sociale à laquelle on a assisté, tétanisé.

Quel est, selon vous, votre plus grande qualité ? ma détermination. Elle me permet de garder la tête haute, la tête froide. Elle me permet d'avancer depuis que j'ai perdu ma figure maternelle, elle me permet de ne pas lâcher prise quelque soit l'obstacle qui se présente à moi. Elle est mon moteur, celle qui fait que je me lève tous les matins pour réparer la connerie de ma génitrice, pour soutenir la loque qui me sert de père. Ma détermination à ne pas flancher ne m'empêche pourtant pas de craquer quand je me retrouve seule. Mais du coup, ma détermination me rappelle qu'après tout, je suis juste humaine, qui a le droit aux erreurs. Et que grâce aux erreurs, ma détermination se trouve motivée à faire de moi une meilleure personne. Elle me permet également de tenir après des mètres de shoters, et surtout de courir à chaque fois plus vite dès qu'on sent l'odeur du flic.

Et votre pire défaut ? J'hésite entre mon impatience et ma rancune. Mais je pense sincèrement que c'est ma rancune. J'ai déjà du mal à accorder ma confiance, la briser reviendrait à signer un contrat de prestation de haine et de rancoeur et de mal. Ma mère m’a rendue aigrie, m’empêche d’accorder ma confiance facilement. Du coup, quand j’accorde ma confiance à quelqu’un, je n’attends qu’une chose d’elle en retour. Qu’elle ne me trahisse pas. Qu’elle ne m’abandonne pas sans raison. Qu’elle ne me blesse pas volontairement. Je sais que je suis une sale gamine, que je suis parfois dure à vivre. Mais quand j’accorde ma confiance, c’est que cette personne compte à mes yeux, et avec ces personnes je suis une autre personne. Je suis une douce Léonie. Choquant non ? Donc quand on abuse de ma confiance, qu’on ne me respecte pas, je peux devenir très rancunière. En vouloir tellement à la personne qu’un « j’ai déconné j’aurai pas dû » ne suffira pas à rerentrer dans mes bonnes grâces. J’accorde beaucoup trop d’importance au respect mutuel pour qu’on se permette d’aller et venir dans ma vie sans problème. J’ai autre chose à foutre.

Que pensez-vous de votre famille ? Ho la famille, quel beau sujet. La famille est ce qu’il y a de plus important pour moi. C’est pour elle que j’enchaine job sur job, pour elle que je me bats chaque jour, pour elle que je fais des sacrifices un peu plus chaque jour. Beaucoup me disent « tu parles de ta famille pourtant tous les week-end tu finis en cellule de dégrisement ». Je vous emmerde. J’aime ma famille, ce qu’il en reste du moins, plus que tout. Mon frère est à mes yeux la personne la plus importante, celle de qui je dépends le plus. Son approbation surpasse toutes les autres. Et il y a mon père. Cet être faible qui se laisse mourir depuis que ma mère nous a abandonné. Il essaie de tenir pour nous. On lui a diagnostiqué une dépression à tendance suicidaire. C’est génial hein ? L’appartement déjà en piteux état pue l’alcool et le vieux. J’essaie d’y mettre de la joie. Mon frère vit dans un appartement dans le centre, il renfloue son compte en banque pour qu’il puisse payer le loyer, et mon loyer sert à payer toutes les factures diverses. Je l’aime mon père. Mais je passe le plus clair de mes nuits chez les autres ou dehors.

Que pensez-vous des rencontres sur internet ? Je suis ce genre de personne qui a besoin de voir la personne en vrai pour faire vivre la relation. J'suis pas douée pour garder contact avec les gens, les sms c'est pas pour moi. Du coup, les rencontres internet, c'est pas pour moi. Qu'est-ce que je fous sur /LOVE me diriez-vous ? Pas trop le choix en fait. En soi, je ne suis pas contre, je vois autour de moi comment certains ont besoin de tout ça, comment sont heureux grâce à ça. Ce n'est juste pas pour moi.

Et sinon, les réseaux sociaux, ça vous branche ? Au début je n’étais pas branchée réseaux. Twitter, facebook, instagram, tout ça c’est un puit à catfish. Les gens mentent sur qui ils sont, ce qu’ils vivent, pour attiser la pitié ou l’envie. J’avais des comptes mais je n’y allais pas. Maintenant, je suis accro à Instagram. Je poste très souvent des photos, parce que c’est un domaine qui m’attire énormément. Ça me permet de m’évader. Je ne parle jamais de mes problèmes, ca ne regarde personne. Non je préfère justement poster les choses qui me donnent envie, qui me font sourire. Vous remarquerez qu’il y a énormément de photos de mon frère, de mon frère et puis aussi un peu de soirée dans la campagne. Fêtarde moi ? Mais non voyons.

Que regardez-vous en premier chez un homme/une femme ? Ses yeux. Je regarde d’abord ses yeux. Cette connerie de reflet de l’âme tout ça, vous voyez ? Bh en vrai, c’est pas tant une connerie. Une personne pourrait sourire de toutes ses dents, si ses yeux ne sourient pas avec, vous pouvez être sûr que la banane qu’il a sur les lèvres n’est pas sincère. Et grace aux yeux, vous pouvez déterminer si c’est parce qu’elle ne vous aime pas, n’est pas bien, est triste, n’en a rien à foutre de ce que vous raconter. En fait, mon regard il va de haut en bas. Je regarde d’abord les yeux, puis je descend au sourire. S’il a un beau sourire, ça met en confiance. S’il a un sourire mesquin, je dégage assez rapidement. Et je finis par les mains. Je fais une fixation sur les mains. Leur agilité, leur douceur, leur légèreté. Tout ça joue un rôle important. Ils définissent assez facilement de la personnalité de la personne.

Quelle est votre premier rendez-vous idéal ? Je n’ai eu qu’un petit ami dans ma vie, qu’un premier rendez-vous. On était défoncé, complètement saoûls, ca ne donnait pas du tout l’impression d’etre un premier rendez-vous. Je dois avouer que je ne me suis jamais trop posé pour savoir à quoi pourrait ressembler mon premier rendez-vous idéal. Une journée posée dans un canapé, à parler de tout et de rien, on serait tellement bien qu’on ne se rendrait pas compte que la nuit est tombée, qu’on n’a pas mangé ni bu de la journée. Ou une journée à la montagne, ouais, ça me parait pas mal ça. Une journée où je ne me prends pas la tête, où j’oublie mon père, c’est ça mon premier rendez-vous idéal.


vous & moi

Tout ce que j'ai dit doit en rebuter en pas mal, beaucoup doivent passer mon profil en se disant que je suis un hamas de problème, que je suis un cas désespéré. J'parle du principe qu'au moins, personne ne fera le choqué en découvrant à quoi ressemble ma vie. J'ai pas le temps pour la pédagogie et materner les gars qui préfèrent vivre dans leur cage dorée loin de la vraie vie. Plus sérieusement, je recherche juste un gars qui accepte tout ca. J'lui demande pas de tout prendre sur ses épaules, c'est à peine si je souhaite qu'il comprenne. Je veux juste qu'il me prenne telle que je suis. Une jeune fille qui essaie de s'en sortir.
avatar
Arrivé(e) le : 22/06/2016
Posts : 301
Avatar : /LOVE
Crédits : by killer from a gang

ASSISTANT EN LIGNE
Voir le profil de l'utilisateur

Re: (f) ironyleo
Jeu 2 Fév - 10:21


Profil certifié conforme à la charte de l'assistant amoureux /LOVE.
Mise en ligne officielle : 02/02/17

Désormais, vous avez accès à la fonctionnalité "messagerie en ligne". Que diriez-vous de commencer à discuter avec d'autres membres ? N'hésitez pas à actualiser régulièrement votre profil, plus il sera renseigné et plus vous attirerez l’œil.
(f) ironyleo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
/LOVE :: L'entrée à Vérone :: /LOVE : profils & discussions :: Les profils validés-
Sauter vers: